Macron souligne à Sissi l’importance de « promouvoir les droits de l’Homme »
Rechercher

Macron souligne à Sissi l’importance de « promouvoir les droits de l’Homme »

Le président égyptien a été réélu pour un second mandat avec 97,08 % des voix ; le communiqué égyptien ne fait pas mention d'échanges sur les droits de l'Homme

Le président français Emmanuel Macron pendant une cérémonie à l'Arc de Triomphe, le 3 juin 2017. (Crédit : Charles Platiau/Pool/AFP)
Le président français Emmanuel Macron pendant une cérémonie à l'Arc de Triomphe, le 3 juin 2017. (Crédit : Charles Platiau/Pool/AFP)

Emmanuel Macron s’est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi après sa réélection, et a insisté auprès de lui sur « l’importance de préserver une société civile dynamique et active » en Egypte, a indiqué mercredi l’Elysée.

Le président français « a présenté les vœux de la France pour le succès de l’Egypte » au cours de cette discussion téléphonique qui s’est tenue mardi, au lendemain de l’annonce de la réélection pour un second mandat de M. Sissi avec 97,08 % des voix.

Dans un communiqué publié au Caire, les autorités égyptiennes indiquent que M. Macron « a félicité le président Sissi pour avoir remporté l’élection », ce dont ne fait pas mention l’Elysée.

Le président français « a rappelé le soutien de la France à l’Egypte dans la lutte contre le terrorisme tout en soulignant, comme il l’avait déjà fait lors de leur rencontre le 24 octobre à Paris, l’importance de préserver une société civile dynamique et active, meilleur rempart contre la radicalisation, et de promouvoir les droits de l’Homme et les libertés fondamentales », selon l’Elysée.

Le communiqué de la présidence égyptienne ne fait pas mention d’échanges sur les droits de l’Homme.

La victoire de M. Sissi, au pouvoir depuis 2013, était sans surprise puisqu’il avait pour seul adversaire Moussa Mostafa Moussa, un homme politique méconnu du grand public et partisan affiché du chef de l’Etat.

Moussa Mostafa Moussa (Crédit : capture d’écran YouTube)

Artisan de la stabilité selon ses partisans, le régime de M. Sissi est régulièrement pointé du doigt par les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’Homme qui dénoncent des violations des libertés individuelles et la répression des opposants.

Au cours de la discussion, Emmanuel Macron a rappelé « le soutien de la France aux réformes économiques entreprises par le président Sissi et la disponibilité » de la France « à continuer d’investir » en Egypte.

« Les deux présidents ont émis le souhait que le partenariat entre les deux pays soit renforcé dans tous les domaines », précise l’Elysée, en indiquant que la discussion a également porté sur les dossiers régionaux comme la Syrie.

Depuis 2015, l’Egypte a conclu pour six milliards d’euros de contrats d’armement avec Paris, portant notamment sur la vente de deux porte-hélicoptères Mistral, de missiles et de 24 avions Rafale.

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi pendant une conférence de presse à Nairobi, le 18 février 2017. (Crédit : Simon Maina/AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...