Maison Blanche : la loi pour suspendre les financements de l’AP ne doit pas nuire aux efforts de paix
Rechercher

Maison Blanche : la loi pour suspendre les financements de l’AP ne doit pas nuire aux efforts de paix

L’administration soutient prudemment le Taylor Force Act et indique qu’elle travaillera avec le Congrès pendant son adoption

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le président américain  Donald Trump sur la pelouse de la Maison Blanche, à Washington, D.C., le 17 mai 2017. (Crédit : Olivier Douliery/AFP)
Le président américain Donald Trump sur la pelouse de la Maison Blanche, à Washington, D.C., le 17 mai 2017. (Crédit : Olivier Douliery/AFP)

WASHINGTON – La Maison Blanche a soutenu lundi un projet de loi qui suspendrait les financements versés à l’Autorité palestinienne (AP) en raison des paiements des terroristes et de leurs familles, mais a ajouté que l’administration travaillerait avec le Congrès pour garantir que la législation n’interfère pas avec les tentatives de négociation d’un accord de paix israélo-palestinien.

Jeudi, la commission des Relations étrangères du Sénat américain a adopté le Taylor Force Act, après avoir modifié la législation pour garantir que les financements de la coopération sécuritaire avec Israël et de l’aide humanitaire ne seraient pas concernés.

« Le président Trump a précisé qu’il pense que le programme palestinien qui fournit un soutien financier aux Palestiniens jugés coupables d’actes de terrorisme ou à leurs familles incite au terrorisme et doit cesser », a indiqué lundi un responsable de la Maison Blanche au Times of Israël, et que « l’argent des contribuables américains ne devraient pas être utilisés pour soutenir, même indirectement, le terrorisme. »

« En ce qui concerne ce texte en particulier, nous continuerons à travailler avec le Congrès […] pour garantir qu’il encourage l’Autorité palestinienne à mettre fin aux paiements tout en soutenant tous nos efforts pour promouvoir la paix », a-t-il ajouté.

Le texte, qui porte le nom d’un vétéran de l’armée américaine tué dans un attentat terroriste à Jaffa l’année dernière, suspendrait le versement de l’aide américaine à l’AP tant que celle-ci continue de financer les terroristes et leurs familles. Il a été adopté par 17 voix contre quatre par la commission des Relations étrangères du Sénat.

Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)
Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...