Israël en guerre - Jour 142

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Maj. Ariel Ben Moshe, 27 ans : officier à l’avenir prometteur qui a dédié sa vie à Tsahal

Tué le 7 octobre dans des combats avec des terroristes du Hamas au kibboutz Reim

Le major Ariel Ben Moshe de Kiryat Motzkin, qui a été tué au combat au kibboutz Reim le 7 octobre 2023. (Crédit : Tsahal)
Le major Ariel Ben Moshe de Kiryat Motzkin, qui a été tué au combat au kibboutz Reim le 7 octobre 2023. (Crédit : Tsahal)

Le major Ariel Ben Moshe, 27 ans, commandant de l’unité d’élite Sayeret Matkal, a été tué au combat au kibboutz Reim le 7 octobre 2023.

Ce jour-là, Ariel Ben Moshe et sa femme Yuval avaient pris des vacances et faisaient du camping sur le plateau du Golan, lorsque Ben Moshe a reçu une notification de l’armée au petit matin.

« Quand Ariel a reçu une notification de l’armée à 6h40 du matin, nous étions encore dans notre tente », a raconté Yuval à la Douzième chaîne israélienne. « En bon commandant, Ariel m’a bien entraînée et à 6h45, nous étions déjà dans la voiture ».

« Il m’a dit qu’il allait vite régler la chose et qu’il reviendrait dans la soirée », a-t-elle ajouté. « Il m’a embrassée et m’a dit qu’il rentrerait à la maison. Vers 10 h 20, il m’a envoyé un message : ‘Je suis sorti, je t’aime, secteur de Reim’. »

Né à Maalot, Ben Moshe s’est orienté vers une carrière militaire dès l’adolescence. Après avoir été diplômé de l’Académie militaire du commandement junior, un internat de l’armée situé à Haïfa, il a été enrôlé dans la brigade des parachutistes, où il a servi en tant que commandant.

« Ariel est né avec une aura – je l’ai dit avant et je le dis après [sa mort] », a raconté sa mère, Galit Waldman, dans une interview accordée à la Douzième chaîne. « Je lui ai donné tout mon amour, il était la star absolue de la maison et je l’ai compris dès sa naissance. Il avait une aura. J’étais persuadée qu’il deviendrait chef d’état-major de Tsahal ».

Dans la soirée du 7 octobre, Ben Moshe avait déjà réussi à reprendre le contrôle de la quasi-totalité de Reim avec sa patrouille et prévoyait de faire exploser la dernière maison où se trouvaient des terroristes du Hamas. Apprenant qu’un enfant se trouvait encore dans la maison, Ben Moshe a décidé de ne pas faire sauter le bâtiment mais d’y pénétrer.

Lorsque son adjoint, qui devait entrer en premier, s’est trouvé à court de munitions, il a pris sa place et a été immédiatement blessé par balle à la jambe.

Son frère Shavit Ben Moshe, un parachutiste de Tsahal, combattait également dans le sud ce jour-là et a appris la mort de son frère au cours de combats intenses dans le kibboutz Holit. Après avoir été grièvement blessé et évacué vers l’hôpital Soroka, Shavit a pu rejoindre sa mère trois jours plus tard, lors des funérailles de son frère aîné à Haïfa.

Ben Moshe laisse derrière lui sa mère Galit, ses deux jeunes frères Shavit et Adar, et sa femme Yuval.

« Ariel a vraiment essayé de me préparer. Il a vraiment essayé de m’expliquer dans quoi je m’engageais en l’épousant et m’a dit tout de suite que je jouais avec le feu », a confié Yuval. « Je l’ai entendu, mais je ne l’ai pas écouté. J’ai l’impression d’avoir eu la chance de jouir de la meilleure vie du monde jusqu’à l’âge de 27 ans. Ensuite, tout s’est arrêté. Nous n’avons pas eu le temps d’avoir des enfants, nous n’avons pas eu le temps de construire une maison. Ça a été trop rapide et trop court. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.