Manifestations anti-Netanyahu : « Trump a dégagé et Bibi est le prochain »
Rechercher

Manifestations anti-Netanyahu : « Trump a dégagé et Bibi est le prochain »

Les participants, à Jérusalem, ont été moins nombreux que d'habitude - peut-être à cause d'un rassemblement en mémoire d'Yitzhak Rabin à Tel Aviv et des résultats électoraux US

Des Israéliens manifestent contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 7 novembre 2020. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des Israéliens manifestent contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 7 novembre 2020. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Des milliers d’Israéliens, dans tout le pays, ont pris part au mouvement de protestation hebdomadaire contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, samedi soir, sur les places et au-dessus des autoroutes dans tout le pays, ainsi qu’aux abords de la résidence officielle de Jérusalem du Premier ministre.

Certains participants ont exprimé l’espoir que la victoire de Joe Biden au cours de la course à la présidentielle américains entraîne aussi des changements en Israël.

Les manifestations qui ont eu lieu sur la place de Paris, dans la capitale, ont été bien plus modestes que cela n’est le cas généralement – peut-être en raison d’une météo froide et d’un rassemblement de commémoration du Premier ministre assassiné Yitzhak Rabin qui a eu lieu au même moment à Tel Aviv. La Douzième chaîne a rapporté qu’environ 3 000 personnes avaient pris part au regroupement de Jérusalem, qui a aussi coïncidé, comme l’événement dédié à Rabin, avec les résultats de la présidentielle américaine.

Ce sont plusieurs centaines de personnes qui ont participé à des défilés à travers Israël et Tel Aviv. Aux abords du consulat américain de Tel Aviv, des manifestants ont scandé « Trump a dégagé et Bibi est le prochain », en référence à la défaite du président sortant américain face à Joe Biden.

Malgré son engagement déclaré en faveur du maintien de liens bipartisans avec les Etats-Unis, l’allié le plus proche et le plus important d’Israël, Netanyahu s’est fréquemment ouvertement aligné sur les républicains.

Biden a expliqué qu’il ne relocaliserait pas l’ambassade américaine à Tel Aviv, mais il a fait savoir qu’il adopterait une approche plus impartiale à l’égard de l’Iran et des Palestiniens.

« J’ai le sentiment que pour faire réellement des progrès vers la paix et la négociation avec les Palestiniens – ce qui est la voie la plus importante pour faire la paix – nous avons besoin d’Etats-Unis plus neutres, qui seraient davantage une passerelle entre nous et les Palestiniens », a déclaré Shani Weissman, un manifestant.

Il n’y a pas eu d’informations portant sur des affrontements entre protestataires et forces de l’ordre.

Le mouvement des Drapeaux noirs a indiqué qu’il y avait eu 37 incidents impliquant des violences commises à l’encontre de manifestants. Des objets variés ont notamment été jetés sur les activistes et un motard a dirigé son deux-roues vers un groupe de personnes réunies de manière menaçante.

Les participants au mouvement de protestation s’opposent à Netanyahu, réclamant sa démission en raison de ses mises en examen pour corruption, et notamment pour fraude, abus de confiance et pots-de-vin. Netanyahu, pour sa part, n’a cessé de clamer son innocence dans cette série de scandales impliquant des milliardaires et des magnats des médias.

Un grand nombre de manifestants critiquent également le chef du gouvernement pour ce qu’ils considèrent comme une mauvaise prise en charge de la pandémie de coronavirus et de ses conséquences économiques.

Des Israéliens manifestent contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 7 novembre 2020. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le pays est en train de sortir, petit à petit, d’un confinement d’un mois que le gouvernement a imposé au mois de septembre pour réduire les chiffres de l’infection.

Les restrictions qui sont encore en place ont empêché les magasins, les hôtels et les restaurants de rouvrir leurs portes tandis que l’économie israélienne continue à être frappée de plein fouet – même si de nombreux commerces devraient reprendre leurs activités ce dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...