Rechercher

Maoz : L’unité chargée de la promotion des soldates doit « immédiatement » fermer

Selon l'élu d'extrême-droite, qui devrait faire partie de la nouvelle coalition, le conseiller militaire des questions de genre "insère des valeurs qui sont étrangères à Tsahal"

Le député Avi Maoz à la Knesset, à Jérusalem, le 22 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le député Avi Maoz à la Knesset, à Jérusalem, le 22 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le chef du parti anti-LGBT Noam, Avi Maoz, qui devrait rejoindre la future coalition de Benjamin Netanyahu, a déclaré samedi soir qu’il s’efforcerait de fermer l’unité de l’armée chargée de promouvoir l’égalité des chances pour les femmes dans l’armée.

S’exprimant dans l’émission « Rencontre avec la presse » de la Douzième chaîne, le législateur d’extrême-droite, dont la faction fait partie de l’alliance HaTzionout HaDatit, a déclaré que le poste de conseiller en matière d’égalité des sexes auprès du chef d’état-major de Tsahal devait être « immédiatement » supprimé.

Maoz, connu pour son objection à ce que les femmes servent dans l’armée, a affirmé que l’unité, actuellement dirigée par la brigadière-générale, Ella Shado-Shechtman, « insère des valeurs qui sont étrangères à Tsahal ».

Il a déclaré qu’il exigerait que « les systèmes publics en Israël soient gérés selon les politiques gouvernementales, et non selon des agendas étrangers à l’État juif ».

« Lorsque nous établirons le nouveau gouvernement (…), nous promouvrons l’identité juive du pays », a-t-il déclaré. « Je veux établir une autorité qui se concentrera sur la promotion des caractéristiques juives de l’État et empêchera les groupes progressistes radicaux d’entrer dans l’armée, le ministère de l’Éducation et la police israélienne. »

En réponse à ses remarques, le parti Yesh Atid du Premier ministre sortant, Yair Lapid, a déclaré qu’il combattrait de telles tentatives de limiter le service militaire féminin.

« Nous nous demandons ce que pensent en ce moment les mères de femmes en service ou de combattantes qui ont voté pour le Likud. Est-ce ce que vous vouliez ? Est-ce pour cela que vous avez voté pour le Likud ? Pour que des politiciens ignorants disent à l’armée comment traiter les femmes ? Nous en sommes là. Mais nous nous battrons et ne laisserons pas cela se produire », a déclaré le parti.

Dossier : Des femmes soldats au sein d’une unité des renseignements de terrain, le 21 septembre 2014. (Crédit : Unité du porte-parole de l’armée israélienne)

Maoz a récemment déclaré qu’il ferait en sorte d’obtenir l’annulation du veto du ministère de la Santé sur les thérapies de conversion, afin de « donner des conseils psychologiques à ceux qui ne veulent pas être gay ».

Il a réitéré cette idée samedi, en déclarant qu’il était contre la thérapie de conversion mais qu’il soutenait « la thérapie psychologique pour [ses] amis qui ont des tendances mais qui veulent fonder une famille ».

Les autorités sanitaires du monde entier estiment que les soi-disantes « thérapies de conversion » sont douteuses d’un point de vue scientifique et possiblement dangereuses ; les principales organisations de santé mettent en garde contre le traitement de l’homosexualité en tant que maladie mentale et ce qu’elles qualifient de méthodes pseudo-scientifiques.

Précédemment, le leader de Noam avait également déclaré qu’il conditionnera son entrée au gouvernement à la promotion d’une loi visant à empêcher l’enseignement des « études de genre » dans les écoles primaires.

Maoz n’a pas précisé ce qu’il entendait par « études de genre ». Le système éducatif israélien accorde très peu d’importance à toute forme d’éducation sexuelle ou relationnelle, en particulier dans les écoles primaires.

Maoz s’est présenté sur une liste composée du parti HaTzionout HaDatit de Bezalel Smotrich et d’Otzma Yehudit d’Itamar Ben Gvir, qui s’est ensuite officiellement scindée en trois factions distinctes après les dernières élections législatives. Maoz a déclaré qu’il mènerait ses propres discussions avec le leader du Likud et Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu.

HaTzionout HaDatit dispose désormais de 7 sièges à la Knesset, Otzma Yehudit de 6, et Noam d’un seul législateur – Maoz.

Netanyahu a jusqu’au 11 décembre pour former le nouveau gouvernement, mais il pourra demander une prolongation de 14 jours s’il ne parvient pas à le faire dans les temps.

Judah Ari Gross et Tobias Siegal ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.