Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Marche contre l’antisémitisme: le Crif « ne souhaite pas » la venue du RN même s’il a « le droit » d’être là

Yonathan Arfi a exprimé sa conviction que le RN et LFI - qui boycotte la marche "sont des acteurs qui se situent en dehors du champ républicain"

(De gauche à droite) Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Keren Shem, mère de Mia Shem, retenue en otage, et son fils, posent devant la Tour Eiffel (en arrière-plan) et une table présentant des images d'otages pris par le Hamas, lors d'une conférence de presse pour appeler à leur libération, à Paris, le 9 novembre 2023. (Crédit : STEFANO RELLANDINI / AFP)
(De gauche à droite) Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Keren Shem, mère de Mia Shem, retenue en otage, et son fils, posent devant la Tour Eiffel (en arrière-plan) et une table présentant des images d'otages pris par le Hamas, lors d'une conférence de presse pour appeler à leur libération, à Paris, le 9 novembre 2023. (Crédit : STEFANO RELLANDINI / AFP)

Le Crif « ne souhaite pas » que le Rassemblement national (RN) participe à la marche contre l’antisémitisme dimanche à Paris, a déclaré jeudi son président Yonathan Arfi, avant d’estimer que le parti de Marine Le Pen avait « le droit d’être présent ».

« Nous ne souhaitons pas que des personnes qui sont héritières d’un parti fondé par des anciens collaborateurs soient présentes », a déclaré dans la matinée le président du Conseil représentatif des institutions juives de France sur LCI.

« En annonçant qu’il participerait à cette manifestation, le Rassemblement national savait qu’il créerait la polémique, qu’il détournerait la manifestation de son objet principal qui est la lutte contre l’antisémitisme », a-t-il accusé, critiquant « une forme d’instrumentalisation de cette marche qui est indécente ».

Dans la soirée, M. Arfi a toutefois convenu que « le Crif n’est pas organisateur de la manifestation » et qu’il ne lui appartenait « donc pas de lancer ni invitations ni interdictions ».

Mais « si le protocole républicain donne le droit au RN, comme à chacun, d’être présent à la manifestation, nous avons de notre côté aussi le droit de rappeler les raisons pour lesquelles nous nous interrogeons sur ses motivations réelles et le devoir de l’interpeller sur ses valeurs et son histoire », a-t-il ajouté dans un message publié sur X (ex-Twitter).

« Je marcherai donc dimanche pour la République et contre l’antisémitisme mais défilerai uniquement aux côtés de ceux dont je partage les valeurs », a-t-il ajouté.

Le président du Sénat Gérard Larcher et la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, initiateurs de la marche, ont appelé dans l’après-midi, dans un communiqué commun, à cesser les « polémiques inutiles » autour de cette manifestation. Au lieu de réunir la classe politique, cette « grande marche civique » se heurte au boycott de LFI et à la participation du RN jugée encombrante à gauche et dans la majorité.

La présidente de l’Assemblée nationale Yael Braun-Pivet (g) et le président du Sénat Gerard Larcher avant une interview surTF1, le 8 novembre 2023. (Crédit : Ludovic MARIN / AFP)

Le député RN Jean-Philippe Tanguy a laissé entendre que son parti ne défilerait pas au premier rang de la manifestation: « c’est pas plus mal finalement qu’on ne soit pas en tête de cortège », a-t-il affirmé sur BFMTV et RMC.

« Nous, on sera avec les Français de confession juive ou non, et on espère qu’il y aura beaucoup de personnes qui justement ne sont pas de confession juive pour dire que tout le monde est concerné », a ajouté M. Tanguy.

Yonathan Arfi avait aussi répété sur LCI sa conviction que « le RN et LFI sont des acteurs qui se situent en dehors du champ républicain ».

« La France insoumise cultive des amitiés avec des antisémites assumés, ils manifestent avec des islamistes, cultivent des liens avec les mouvement indigénistes, ils sont dans un soutien quasi assumé au Hamas, nous avons là le bal des incendiaires », a-t-il dénoncé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.