« Marche du Retour » : incendie près de la frontière de Gaza
Rechercher

« Marche du Retour » : incendie près de la frontière de Gaza

Les cerfs-volants inflammables sont une nouvelle tactique employée par les manifestants de Gaza et s'inscrivent dans le cadre des manifestations encouragées par le Hamas

Les Palestiniens de la bande de Gaza ont lancé mercredi un cerf-volant inflammable sur les territoires israéliens, ce qui a déclenché un incendie dans les champs du sud d’Israël. Le feu s’est étendu sur une dizaine d’acres de pâturages et de champs agricoles, selon les autorités. Il s’agit de l’incendie le plus important depuis que les Palestiniens ont recours aux cerfs-volants.

Dix équipes de pompiers ont été dépêchés sur place, près du Kibboutz Beeri, mais n’ont réussi à maitriser les flammes que mercredi soir, selon un porte-parole des sapeurs-pompiers.

Les cerfs-volants inflammables sont une nouvelle tactique employée par les manifestants de Gaza, et s’inscrivent dans la « Marche du Retour », de violentes manifestations encouragés par le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, qui ont lieu chaque vendredi le 30 mars, et qui se poursuivront jusqu’à la mi-mai.

Des palestiniens préparent un cerf-volant inflammable qu’ils enverront au dessus de la clôture qui sépare la bande de Gaza et Israël, le 20 avril 2018. (Crédit : AFP/Mohammed Abed)

Mercredi, l’incendie près de Beeri a été aggravé par les conditions météorologiques – sècheresses, vents et températures élevées.

Des soldats israéliens sont parvenus à empêcher un autre incendie mercredi, en attrapant un cerf-volant qui était équipé de substance inflammable. Ils l’ont neutralisé à son arrivée sur le territoire israélien à l’aide d’extincteurs portatifs.

L’armée israélienne doit mettre au point une méthode pour empêcher ces attaques de cerfs-volants incendiaires.

Pour le moment, des soldats qui surveillent la clôture peuvent repérer le lancement d’un cerf-volant et contacter les pompiers afin de maîtriser le feu avant qu’il ne s’étende.

Des palestiniens préparent un cerf-volant inflammable qu’ils enverront au dessus de la clôture qui sépare la bande de Gaza et Israël, le 20 avril 2018. (Crédit : AFP/Mohammed Abed)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...