Médaille à titre posthume pour le soldat de Tsahal qui a combattu les terroristes à « mains nues »
Rechercher

Médaille à titre posthume pour le soldat de Tsahal qui a combattu les terroristes à « mains nues »

La veuve du Sergent Tuvia Weissman accepte à titre posthume une distinction au nom de son mari. Deux autres soldats sont décorés pour actes de bravoure

Tuvia Yanai Weissman, 21 ans, soldat de Tsahal qui a été tué dans une attaque au couteau dans un supermarché de Cisjordanie, le 18 février 2016. (Crédit : autorisation)
Tuvia Yanai Weissman, 21 ans, soldat de Tsahal qui a été tué dans une attaque au couteau dans un supermarché de Cisjordanie, le 18 février 2016. (Crédit : autorisation)

Mardi, Tsahal a décoré à titre posthume pour acte de bravoure un soldat qui n’était pas en service, fatalement blessé lors d’un affrontement à mains nues avec deux terroristes palestiniens lors d’une attaque contre des civils dans un supermarché.

GOC Central Command Maj. Gen. Roni Numa a présenté la médaille à Yaël Weissman, la veuve du Sergent Tuvia Weissman au cours d’une cérémonie qui a pris place à Givat Hatachmoshet à Jérusalem.

Weissman était en train de faire des courses avec sa famille dans un supermarché en Cisjordanie, le 18 février dernier, lorsque des terroristes ont commencé à attaquer des clients.

Le soldat de 21 ans et un autre homme ont été sérieusement blessés dans l’attaque. Les médecins de l’hôpital Shaare Tsedek avaient prononcé le décès de Weissman quelques heures plus tard.

Étant donné qu’il n’était pas en service au moment de l’agression, le Brigadier de la section Nahal n’avait pas son arme sur lui, mais n’a pas hésité à affronter le terroriste.

Yaël Weissman s’est exprimée lors de la cérémonie : « Même si l’héroïsme de ton acte ne m’a pas surprise, avec le temps qui passe, depuis ce jour où tu as donné ta vie pour sauver celles des autres, et à mesure que je réfléchis à ton héroïsme, ça me parait toujours aussi incompréhensible. »

« Quelle force avais-tu en toi, Yanaï, pour agir ainsi, tout laisser, ta fille, et moi pour sauver des vies, foncer dans l’inconnu, ne penser à rien d’autre, même quand tu n’avais rien d’autre dans tes mains que ton courage ? »

Numa a décrit l’attitude de Weissman et la raison pour laquelle il mérite cette distinction.

« Le Sergent Weissman n’a pas perdu de temps et à foncé vers l’endroit d’où provenaient les cris, laissant sa femme et sa petite fille seule. Une fois qu’il a réalisé ce qu’il se passait, le sergent Weissman n’a pas hésité à attaquer, à mains nues les deux terroristes. Il s’est battu et a tenté de les arrêter. »

Deux autres soldats ont été décorés pour acte de bravoure et de courage pour avoir affronté des attaquants.

Sergent Lihi Malka, de l’unité de secours du Commandement de la Défense passive s’est battu, à Jérusalem-Est contre un homme qui avait poignardé une personne et sérieusement blessé un autre soldat près de la sortie Adam, au nord de la capitale, en octobre. Malka, qui était présente lors de l’attaque, a tiré et tué l’agresseur de 22 ans.

Sergent Matan Shamir, de la Brigade d’Infanterie Givati a reçu une médaille d’honneur pour s’être défendu, avec son commandant contre deux agresseurs dans la ville de Hébron.

En décembre, deux cousins, Taher Fanun, 19 ans, et Mustafa Fanun, 16 ans avaient attaqué Shamir et son officier durant leur garde près de Naplouse. Shamir a été légèrement blessé, son officier, lui a subi des blessures plus importantes.

Malgré ses blessures, Shamir est parvenu à tuer ses agresseurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...