Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Meïr Porush reprend son poste de ministre des Traditions et du mont Meron

Le député haredi avait démissionné, se plaignant que le Centre national pour le développement des sites saints refusait de lui transférer le contrôle de l'événement annuel

Les députés du parti Yahadout HaTorah Meïr Porush, à gauche, et Yossi Deutsch, visitant le mont Meron avant la fête juive de Lag BaOmer qui attire chaque année des dizaines de milliers de fidèles juifs, le 13 février 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Les députés du parti Yahadout HaTorah Meïr Porush, à gauche, et Yossi Deutsch, visitant le mont Meron avant la fête juive de Lag BaOmer qui attire chaque année des dizaines de milliers de fidèles juifs, le 13 février 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Dimanche, le député Meïr Porush (Yahadout HaTorah), est revenu sur sa démission de son poste de ministre chargé de superviser le pèlerinage juif annuel au mont Meron, après avoir obtenu les pouvoirs qu’il avait demandés.

Dans une lettre adressée au Premier ministre Benjamin Netanyahu, Porush avait déclaré qu’il avait pris cette décision en raison d’un manque d’autorité, affirmant que l’événement annuel du printemps, qui attire des centaines de milliers de personnes dans un sanctuaire du nord d’Israël pour une seule nuit, était organisé par une société extérieure qu’il n’avait pas choisie.

Dimanche, le gouvernement a transféré l’autorité sur l’organisation de l’événement à Porush. En réponse, le ministre a retiré sa démission et s’est engagé à reprendre son travail pour garantir que le rassemblement traditionnel se déroule en toute sécurité.

Le 30 avril 2021, ce pèlerinage a été le théâtre de la pire catastrophe civile qu’ait connue Israël. Quarante-cinq hommes et garçons ont été tués dans un mouvement de foule provoqué par une surpopulation sur une passerelle défectueuse. Dans le cadre d’une révision des procédures visant à empêcher une répétition de la catastrophe, l’événement a été placé sous la responsabilité d’un ministre du gouvernement.

« Je remercie le Premier ministre pour son implication rapide et son action significative ces derniers jours, afin d’apporter une solution immédiate à la crise et de favoriser le succès des festivités », a déclaré Porush dans un communiqué.

« Je tiens à féliciter le ministre Porush qui a pris sur lui la responsabilité de mener à bien une fête sécurisée et heureuse, et pour avoir mis en œuvre les recommandations de la commission d’enquête suite à la grave catastrophe. Le succès du ministre Porush repose sur un effort unanime de tout le gouvernement et je donne instruction aux parties concernées de coopérer et de l’aider », a déclaré Netanyahu.

En janvier, Porush avait été nommé ministre de Jérusalem, des Traditions et du mont Meron.

Des agents de sécurité israéliens et des secouristes sur les lieux d’une bousculade mortelle lors des célébrations de Lag BaOmer au mont Meron, dans le nord d’Israël, le 30 avril 2021. (Crédit: David Cohen/Flash90)

Au centre des revendications de Porush se trouvent des conflits sur la responsabilité de l’événement entre son propre bureau, le ministère des Affaires religieuses et le Centre national pour le développement des sites saints. Ce dernier est responsable du site de Meron et avait été chargé des précédents pèlerinages.

Le ministère des Affaires religieuses est dirigé par le député Michael Malkieli du parti Shas, un autre parti haredi de la coalition.

Lors des pourparlers de coalition, Porush avait spécifiquement demandé à être responsable de tout changement devant être apporté à Meron à la suite des conclusions de la commission d’enquête de l’État qui travaille toujours sur le drame. Porush, numéro 3 sur la liste électorale de Yahadout HaTorah, s’était opposé à la création d’une commission d’enquête d’État chargée d’examiner la tragédie.

Des milliers de fidèles, principalement ultra-orthodoxes, se rendent traditionnellement au mont Meron, où se trouve la tombe du sage du deuxième siècle Rabbi Shimon Bar Yochaï, à l’occasion de l’anniversaire de sa mort, pendant la fête de Lag BaOmer, plusieurs semaines après Pessah. Cette année, Lag BaOmer commence le soir du 8 mai.

L’annonce de cette démission a eu lieu alors que les partis haredim exprimaient leur colère face à l’absence de crédits budgétaires pour l’éducation haredi et les transports publics dans les zones où vivent de nombreux ultra-orthodoxes, et un jour après que le seul député du parti anti-LGBTQ Noam, Avi Maoz ne quitte le gouvernement, affirmant également que les accords de coalition n’étaient pas respectés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.