Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Michael Herzog défend les droits des transgenres

Lors d'un événement organisé par l'ambassade aux US, l'envoyé a appelé à lutter contre ceux qui répandent "l'intolérance et le sectarisme" contre les LGBTQ

De gauche à droite : Sharon Herzog, la secrétaire adjointe américaine à la Santé, Rachel Levine, Netta Barzilai et l'ambassadeur Michael Herzog posent lors d'une cérémonie des fiertés à l'ambassade d'Israël à Washington, le 29 juin 2023. (Crédit : Shmulik Almany, Ambassade d'Israël via la JTA)
De gauche à droite : Sharon Herzog, la secrétaire adjointe américaine à la Santé, Rachel Levine, Netta Barzilai et l'ambassadeur Michael Herzog posent lors d'une cérémonie des fiertés à l'ambassade d'Israël à Washington, le 29 juin 2023. (Crédit : Shmulik Almany, Ambassade d'Israël via la JTA)

WASHINGTON (JTA) — L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Herzog, qui représente le gouvernement le plus à droite de toute l’histoire du pays, a appelé à prendre position contre « l’intolérance et le sectarisme » qui sévit contre la communauté LGBTQ aux États-Unis et en Israël.

« Il nous faut prendre conscience des nombreux défis qui restent à relever et prendre activement position contre ceux – en Israël, aux États-Unis ou partout ailleurs dans le monde – qui répandent l’intolérance et le sectarisme », a déclaré Herzog lors d’un événement des Fiertés organisé jeudi à l’ambassade d’Israël. « La lutte pour les droits LGBTQ+ est loin d’être terminée, et il faut que le gouvernement et la société civile travaillent ensemble pour atteindre cet objectif important. »

Herzog a également évoqué les droits des personnes transgenres, une question délicate dans le climat politique actuel aux États-Unis. Il a terminé en disant : « Les droits des homosexuels sont des droits de l’Homme ! Les droits des personnes trans sont des droits humains ! A la toute fin, c’est l’amour qui prime. »

L’ambassade organise depuis des années une cérémonie des Fiertés en juin, pendant le mois éponyme. Mais les droits de la communauté LGBTQ font aujourd’hui face à une opposition conservatrice d’une rare intensité, en Israël comme aux États-Unis. Des centaines de propositions de lois Républicaines, au niveau des États comme au niveau fédéral, entendent faire reculer certains droits LGBTQ et limiter l’accès aux soins d’affirmation de genre.

Le soutien d’Herzog aux droits LGBTQ est d’autant plus remarquable qu’un certain nombre d’« homophobes » autoproclamés sont membres de la coalition au pouvoir, sous la conduite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

La principale oratrice de cette cérémonie était Rachel Levine, Secrétaire adjointe à la Santé, juive et ouvertement transgenre. Elle est intervenue en personne, vêtue de son uniforme d’amirale, grade conféré aux Secrétaires adjoints à la santé. En 2022, elle s’était adressée au public de cette cérémonie à travers une vidéo.

Levine s’est prononcée en faveur des droits des transgenres. « Cela a été une année très difficile pour les personnes transgenres et les jeunes trans en particulier, aux États-Unis », a-t-elle déclaré, évoquant les très nombreux projets de loi anti-trans apparus ces douze derniers mois.

« Ces attaques idéologiques et politiques, dans de nombreux États, ne sont fondées ni sur la science, ni sur des preuves. Les soins d’affirmation de genre sont des soins de santé essentiels ! », a-t-elle déclaré sous les applaudissements.

Netta Barzilai, lauréate israélienne du Concours Eurovision de la chanson en 2018 devenue une icône de la communauté LGBTQ, a également fait une apparition. S’accompagnant d’un sampler, elle a interprété quatre titres qui, selon elle, encouragent l’affirmation identitaire, comme « Toy », la chanson gagnante de l’Eurovision, ou « I Love My Nails », avec ses paroles « J’adore mes ongles, j’adore mes ongles / Oh mon Dieu, je ne peux pas m’empêcher de me regarder. »

Netta Barzilai lors d’une cérémonie des Fiertés à l’ambassade d’Israël à Washington DC, le 29 juin 2023. (Crédit : Shmulik Almany, Ambassade d’Israël via la JTA)

Avant de chanter, Netta, comme on l’appelle sur scène, a confié avoir appris à s’accepter chez la manucure. « J’ai fait en sorte de devenir absolument unique, tellement particulière que personne ne peut me comparer à qui que ce soit », a-t-elle déclaré. « Cela m’a permis de prendre confiance en moi et d’aimer mon physique. J’aime tellement ce que je suis, personne ne pourra me faire changer d’avis »

Cette cérémonie des Fiertés à l’ambassade était différente des précédentes éditions, surtout axées autour de discours. Cette année, les invités ont été invités à arborer des couleurs et des vêtements audacieux. La femme d’Herzog, Shirin, portait une chemise de smoking avec une cravate rose et des pingouins. (Les pingouins, qui s’associent parfois en couples de même sexe, sont un symbole LGBTQ.)

Les cocktails coulaient à flots, aux couleurs du drapeau des Fiertés : de la sangria (pour la couleur rouge), le whisky sour (pour la couleur orange), la tequila sunrise (pour le jaune), le mojito (pour le vert), le Blue Lagoon (pour le bleu) et enfin le Purple Rain (pour le violet).

Le frère d’Herzog est le président israélien Isaac Herzog, qui s’adressera au Congrès le 19 juillet prochain à l’occasion des 75 ans de la relation américano-israélienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.