Rechercher

Mickey Levy s’excuse après un commentaire hostile aux ‘haredim sur Facebook

Le président de la Knesset a expliqué que le commentaire avait été écrit par un assistant qui a utilisé le compte officiel de son chef par erreur ; le coupable a été réprimandé

Le président de la Knesset, Mickey Levy, assiste à la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem, le 22 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président de la Knesset, Mickey Levy, assiste à la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem, le 22 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de la Knesset, Mickey Levy, a pris ses distances mardi par rapport à une publication sur son compte officiel Facebook qui critiquait les juifs ultra-orthodoxes, attribuant la responsabilité des commentaires à un assistant qui aurait commis une erreur et les dénonçant comme inacceptables.

Les propos tenus sur le compte de M. Levy ont été écrits en réponse à une publication largement partagé sur Facebook concernant les funérailles de dimanche à Bnei Brak de l’éminent rabbin haredi Chaim Kanievsky, auxquelles ont assisté des centaines de milliers de personnes en deuil.

Cette publication montrait des photos de panneaux affichés par des habitants de Bnei Brak proposant des rafraîchissements aux nombreux étrangers venus assister aux funérailles, ainsi que l’utilisation de leurs toilettes. Le texte faisait l’éloge des résidents, disant : « Bnei Brak est une ville pleine de Torah, pleine de bienveillance et de générosité ».

En réponse, le compte de Levy a écrit : « Bla, bla, bla. Ceux qui laissent leurs frères mourir pour eux dans l’armée et ne partagent pas le fardeau ne font preuve d’aucune bienveillance ou générosité. »

La réponse faisait référence aux exemptions quasi-généraliséess du service militaire obligatoire dont bénéficient les Israéliens ultra-orthodoxes, un système contre lequel le parti centriste Yesh Atid – dont Levy est membre – fait campagne depuis longtemps.

Des Juifs ultra-orthodoxes assistent aux funérailles du rabbin Chaim Kanievsky à Bnei Brak, le 20 mars 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Le bureau de M. Levy a déclaré que le message avait été écrit par l’un de ses assistants, qui a utilisé par erreur le compte du président au lieu du sien.

Ce dernier était dans un avion à ce moment-là, a précisé le bureau, ajoutant que la « réponse inappropriée » avait depuis été supprimée.

M. Levy lui-même a publié une déclaration plus longue après avoir atterri.

« Les choses qui ont été écrites en mon nom ce matin n’ont pas été écrites par moi ni avec ma permission, et ne reflètent pas mes opinions », a-t-il tweeté. « J’ai beaucoup de respect pour les projets caritatifs ‘haredi et je pense personnellement que l’anecdote relatée dans la publication est inspirante et émouvante. »

Levy a dit qu’il avait parlé avec l’assistant, dont le nom n’a pas été révélé, qui s’était excusé pour le commentaire.

« La remarque est intolérable », a-t-il déclaré.

Il a également fait l’éloge des ‘haredim cités dans la publication originale qui « ont ouvert leurs portes et leurs cœurs, et ce beau geste doit être encouragé et non attaqué ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...