Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Mobilisations anti-Israël à la Sorbonne : 86 personnes placées en garde à vue

Moins de 24 heures après que le Premier ministre Gabriel Attal avait rappelé lundi soir qu'il n'y aurait "jamais de droit au blocage" dans les universités françaises

Des étudiants criant des slogans et affichant une banderole "Vive l'intifada étudiante" alors qu'ils participent à un rassemblement de soutien aux Palestiniens, à la Sorbonne, à Paris, le 29 avril 2024. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)
Des étudiants criant des slogans et affichant une banderole "Vive l'intifada étudiante" alors qu'ils participent à un rassemblement de soutien aux Palestiniens, à la Sorbonne, à Paris, le 29 avril 2024. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)

L’évacuation de militants anti-Israël de l’université de la Sorbonne à Paris mardi soir a donné lieu au placement en garde à vue de 86 personnes, a indiqué le parquet de Paris mercredi.

Le ministère public doit faire mercredi un nouveau bilan sur ces mesures en cours qui concernent toutes des personnes majeures.

Ces gardes à vue peuvent durer 24 heures avant une première décision sur une prolongation de 24 heures supplémentaires.

« Les infractions principalement visées sont les suivantes : dégradations volontaires, participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction/dégradation de biens, rébellion, violence sur personne dépositaire de l’autorité publique ou intrusion dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement scolaire en réunion dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement », a ajouté le parquet.

Les forces de l’ordre sont de nouveau intervenues mardi dans l’université de la Sorbonne et devant Sciences Po Paris pour mettre fin à des rassemblements et des actions de blocage de militants propalestiniens, en écho aux messages répétés de fermeté du gouvernement.

Moins de 24 heures après que le Premier ministre Gabriel Attal a rappelé lundi soir qu’il n’y aurait « jamais de droit au blocage » dans les universités françaises, les forces de l’ordre ont pénétré mardi soir dans la Sorbonne pour évacuer des manifestants propalestiniens qui occupaient depuis environ deux heures un amphithéâtre, en « solidarité » avec Gaza, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les militants, qui étaient une centaine environ à l’intérieur, selon des sources concordantes, ont été sortis au compte-gouttes dans une rue latérale de l’université, parfois portés à bout de bras par des agents.

La préfecture de police avait fait état de 88 interpellations lors de cette intervention achevée peu avant minuit, selon le rectorat et une source policière.

Plusieurs organisations politiques et syndicales, dont la France insoumise, Urgence Palestine, Solidaires ou l’Union étudiante, ont appelé à un rassemblement à 13H00 mercredi devant l’Hôtel de ville de Paris pour demander la remise en liberté des militants interpellés.

L’Unef, qui a appelé aussi à ce rassemblement, a réclamé dans un communiqué « l’arrêt immédiat de la répression des étudiant.e.s qui se mobilisent pour la paix ». « La répression sur les lieux d’études est sans précédent » et les étudiants mobilisés « sont désormais considérés comme des ‘fauteurs de trouble’ voire des criminels », fustige le syndicat étudiant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.