Mort du sultan Qabous d’Oman : Netanyahu salue « un grand dirigeant »
Rechercher

Mort du sultan Qabous d’Oman : Netanyahu salue « un grand dirigeant »

Décédé après un demi-siècle de règne, le sultan omanais avait reçu le Premier ministre israélien et sa femme à Mascate lors d'une visite rarissime en 2018

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Sultan Qaboos bin Said à Oman, le 26 octobre 2018. (Autorisation)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Sultan Qaboos bin Said à Oman, le 26 octobre 2018. (Autorisation)

Benjamin Netanyahu a rendu hommage samedi au sultan Qabous d’Oman, « un grand dirigeant », décédé après un demi-siècle de règne, qui avait reçu le Premier ministre israélien à Mascate lors d’une visite rarissime en 2018.

« J’adresse mes condoléances au peuple omanais et partage sa douleur après le décès du sultan Qabous ben Saïd », survenu vendredi, a déclaré M. Netanyahu dans un communiqué publié par son bureau.

« Il y a environ un an, il nous avait invité mon épouse et moi pour une visite d’une importance exceptionnelle (…), durant laquelle il avait proposé son aide pour promouvoir la paix et la stabilité dans la région », a-t-il ajouté.

« C’était un grand dirigeant qui a œuvré sans relâche pour promouvoir la paix et la stabilité » au Moyen-Orient, selon M. Netanyahu.

La rencontre, en octobre 2018, entre M. Netanyahu et le sultan Qabous avait eu lieu malgré l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays et était la première à un tel niveau depuis plus de 20 ans, selon le Premier ministre israélien.

Elle avait suscité la crainte chez des responsables palestiniens d’une normalisation des relations entre Israël et les pays arabes, ceux-ci ayant historiquement fait du règlement de la question palestinienne la condition d’une normalisation avec Israël.

Le sultan d’Oman, Qaboos Bin Said, lors d’une réunion du cabinet au palais royal de Mascate, Oman, le 1er novembre 2015. (Crédit : Stringer / AFP)

L’Etat hébreu n’entretient des relations diplomatiques, parmi les pays arabes, qu’avec l’Egypte et la Jordanie.

M. Netanyahu a félicité Haitham ben Tarek, désigné nouveau sultan d’Oman, et salué son engagement à poursuivre la politique étrangère de « non-ingérence » du sultan défunt.

Sous le règne du sultan Qabous, Oman a consolidé son rôle de pays modéré et neutre dans un Golfe secoué par les tensions politiques, notamment en raison de l’inimitié entre les Etats-Unis, alliés des Etats arabes du Golfe et d’Israël, et l’Iran, ennemi de l’Etat hébreu.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a lui estimé que « la nation arabe et islamique a perdu un dirigeant éminent qui a consacré sa vie à servir son pays et son peuple (..) avec sagesse et équilibre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...