Moscou voudrait un sommet entre Israéliens et Palestiniens
Rechercher

Moscou voudrait un sommet entre Israéliens et Palestiniens

L'AP n'acceptera pas de rencontres avant qu’Israël ne gèle les constructions dans les implantations et ne libère des prisonniers palestiniens

Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Bethléem, en 2011. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Bethléem, en 2011. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

La Russie essaie d’organiser un sommet de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne (AP), selon des médias israéliens.

Des discussions préliminaires auraient eu lieu, mais aucune date n’aurait été fixée.

Des sources palestiniennes ont déclaré que l’AP n’accepterait pas de sommet avant qu’Israël ne gèle les constructions dans les implantations de Cisjordanie et ne libère des prisonniers palestiniens.

« Il y a quelque semaines, ils parlaient du Caire, et maintenant ils parlent de Moscou, et peut-être que dans le futur, ils parleront d’un autre endroit », a déclaré à Haaretz le Dr Ahmed Majdalani, conseiller de Mahmoud Abbas, le président de l’AP, et membre du comité exécutif de l’OLP [Organisation de libération de la Palestine].

Des immeubles en construction dans l'implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)
Des immeubles en construction dans l’implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)

« Mais changer le lieu ne change pas la position palestinienne, et il y a des accords que [le Premier ministre Benjamin] Netanyahu doit respecter, comme geler les constructions dans les implantations, libérer le quatrième groupe de prisonniers et décider d’une date butoir pour mettre fin à l’occupation. Sans cela, toute rencontre sera superflue et n’entraînera aucun progrès », a-t-il ajouté.

Dans un contexte de spéculations autour d’une tentative égyptienne de raviver les négociations sur le processus de paix israélo-palestinien, le président de l’Egypte Abdel Fattah al-Sissi a déclaré la semaine dernière que le président russe Vladimir Poutine était prêt à accueillir les dirigeants israéliens et palestiniens pour des négociations directes.

Lundi, des médias jordaniens avaient annoncé une tentative similaire des Etats-Unis pour organiser un sommet tripartite avec Israël et l’AP, qui avait également été rejetée par les responsables palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...