Naomi Ragen en dédicace au centre communautaire juif de Paris
Rechercher

Naomi Ragen en dédicace au centre communautaire juif de Paris

L'auteur à succès de "Fille de Jéphté" dédicacera son dernier livre au nouvel Espace culturel et juif d'Europe de Paris

Naomi Ragen (photo credit: Yossi Zamir/Flash90)
Naomi Ragen (photo credit: Yossi Zamir/Flash90)

Depuis la « Fille de Jephté » et « Sota », Naomi Ragen s’est fait une spécialité de mettre à jour les antagonismes des femmes juives orthodoxes, « partagées entre le respect de la tradition et le désir de liberté, » explique son éditeur.

Elle dédicacera son dernier livre « Les soeurs Weiss« à l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe de Paris le mardi 7 mars à 19h30.

Williamsburg, Brooklyn, années 50 – Rose et Pearl Weiss, seules filles d’une famille nombreuse juive ultraorthodoxe, sont élevées dans un foyer chaleureux, mais strictement réglementé par la loi religieuse et fermé au monde moderne.

Au lycée, Rose se lie d’amitié avec une camarade, fraîchement débarquée de Marseille, dont le père est passionné de photographie. Dans cette famille moins observante, Rose, découvre l’art et la photographie.

Un livre de Doisneau, emprunté à son amie, bouleverse sa vie d’adolescente et son rapport au monde. Elle commence à mener une vie clandestine, partagée entre lectures profanes et photos. Rose, tiraillée entre la culpabilité de trahir une famille aimante et son désir profond de liberté, finira par s’enfuir la veille d’un mariage arrangé qui lui interdirait toute possibilité de vivre sa passion pour la photographie.

Les sœurs Weiss vont faire des choix de vie opposés. Rose quitte un monde qu’elle juge étouffant. Elle se consacre exclusivement à sa carrière et devient une photographe de renom international.

Cependant, elle se rend progressivement compte que la rupture avec sa famille a laissé en elle une fêlure faisant obstacle à son épanouissement personnel. De son côté, Pearl, traumatisée par le départ de sa sœur aînée, embrasse la religion avec encore plus d’ardeur, convaincue qu’être une épouse et une mère parfaite au vu des lois de sa communauté est la clé du bonheur et de la sérénité.

Quarante ans plus tard, le passé ressurgit. Hanna, fille de Rose, voit débarquer chez elle sa cousine Rivka, fille de Pearl, fuyant à son tour un mariage arrangé. Hanna, en accueillant sa jeune cousine de 17 ans, est loin d’imaginer les bouleversements à venir.

Naomi Ragen, écrivain et journaliste d’origine américaine, vit depuis 1971 à Jérusalem. Elle est un des trois auteurs les plus populaires d’Israël. Sept de ses romans ont déjà été traduits en français : Sotah, Fille de Jephté, Le silence de Tamar, Le Fantôme de Doña Gracia Mendes, Le Serment, Le Dixième Chant.

Elle a reçu 2002 le Prix du Président de l’État d’Israël pour sa contribution à la littérature et, en 2006, sa pièce « Women’s Minyan » a été jouée au théâtre national de Habima.

Elle milite activement pour le droit des femmes et édite une lettre d’information hebdomadaire suivie par des milliers d’abonnés, tout en continuant à écrire des romans inspirés de ses rencontres personnelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...