Netanyahu a eu une discussion “amicale” avec Shapiro, au lendemain d’accusations cinglantes
Rechercher

Netanyahu a eu une discussion “amicale” avec Shapiro, au lendemain d’accusations cinglantes

L’ambassadeur américain a accusé lundi Israël d’avoir un double standard pour les juifs et les Palestiniens en Cisjordanie, déclenchant une réponse amère du Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu salue l'ambassadeur américain Dan Shapiro, en avril 2013. (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu salue l'ambassadeur américain Dan Shapiro, en avril 2013. (Crédit : Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mardi l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, Dan Shapiro, au lendemain des critiques sévères de celui-ci sur la politique d’implantations en Cisjordanie d’Israël, accusant Israël d’avoir deux standards de loi dans les Territoires – un pour les Israéliens, un autre pour les Palestiniens.

Les remarques lundi de l’ambassadeur avaient déclenché une réponse furieuse d’Israël, mais selon les médias hébraïques mardi, Netanyahu et Shapiro ont eu une réunion amicale d’une demi-heure au bureau du Premier ministre.

Shapiro est arrivé au bureau du Premier ministre avec un groupe des législateurs, et lui et Netanyahu auraient pris le temps de se parler en face-à-face, cherchant apparemment à signaler qu’il n’y avait pas d’animosité personnelle à la suite de la dispute publique de lundi.

Les analystes israéliens supposent que Shapiro, qui tend à souligner publiquement la force de la relation israélo-américaine, n’aurait pas délivré lundi ses critiques notables sans le soutien et/ou l’ordre de l’administration de Washington.

Le Premier ministre et l’ambassadeur auraient discuté mardi des critiques de Shapiro, ainsi que des négociations en cours entre les Etats-Unis et Israël sur les aides militaires pour plusieurs années, qui ont une signification particulière dans le contexte de la levée des sanctions contre l’Iran, et des inquiétudes que Téhéran canalise de l’argent pour déstabiliser la région et financer des groupes terroristes hostiles à Israël.

Les remarques inhabituellement accusatrices de Shapiro lundi, le jour où une Israélienne, mère de six enfants, tuée par un terroriste palestinien était enterrée, et où une femme enceinte était blessée dans une autre attaque, ont déclenché une réponse sévère de Netanyahu, qui a considéré les remarques « inacceptables et incorrectes ».

L'ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro (Crédit : Flash90)
L’ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro (Crédit : Flash90)

Alors que Shapiro saluait les progrès de l’enquête sur l’incendie volontaire de la maison d’une famille palestinienne par des extrémistes juifs – un extrémiste juif de droite a été accusé ce mois-ci du meurtre de la famille Dawabsha à Duma en juillet dernier – il a affirmé que trop souvent Israël fermait les yeux devant la violence des résidents des implantations contre les Palestiniens.

« Trop d’attaques contre des Palestiniens manquent d’une enquête ou d’une réponse vigoureuse par les autorités israéliennes, trop d’actes d’auto-défense ne sont pas vérifiés, et de temps en temps il semble qu’il y ait deux standards d’adhésion aux règles de la loi : un pour les Israéliens, et un autre pour les Palestiniens », avait déclaré Shapiro à la conférence de l’institut pour les études sur la sécurité nationale à Tel Aviv.

Shapiro a continué en décrivant l’administration américaine comme « inquiète et perplexe » devant la politique d’implantations d’Israël, dont il dit qu’elle soulève des « questions honnêtes sur les intentions à long terme d’Israël. »

« Ce gouvernement et les précédents gouvernements israéliens ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien pour un accord négocié qui impliquerait une reconnaissance mutuelle et une séparation, a-t-il déclaré. Cependant la séparation deviendra de plus en plus difficile » si Israël continue à étendre ses implantations.

Les remarques ont rencontré une réponse sévère du bureau de Netanyahu, qui s’est également irrité du moment de celles-ci, immédiatement après le meurtre d’une Israélienne et l’attaque contre une autre dans deux attaques au couteau en Cisjordanie.

« Les mots de l’ambassadeur, un jour où une mère de six enfants assassinée est enterrée et un jour où une femme enceinte est poignardée – sont inacceptables et incorrectes », était-il écrit dans un communiqué du bureau du Premier ministre.

« Israël applique la loi pour les Israéliens et les Palestiniens. L’Autorité palestinienne est le responsable du gel diplomatique, et continue à inciter [à la violence] et à refuser de négocier. »

Les implantations, une source de division interne en Israël, sont largement considérées à l’international comme un obstacle majeur à la paix puisqu’elles sont construites sur des terres que les Palestiniens réclament comme faisant partie de leur futur état. Environ 400 000 Israéliens vivent dans les implantations de Cisjordanie, dans une tension quasi-constante avec 2,5 millions de Palestiniens.

Dans son discours lundi, Shapiro a également condamné les récentes attaques au couteau contre des Israéliennes comme des « actes barbares de terrorisme », et critiqué les incitations anti-Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...