Netanyahu demande à ses ministres de ne pas s’entretenir avec l’entourage de Trump
Rechercher

Netanyahu demande à ses ministres de ne pas s’entretenir avec l’entourage de Trump

Dans un courrier adressé à son gouvernement, et relayé sur Twitter, le Premier ministre préconise la discrétion dans les relations avec la future administration du président élu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle américaine, se rencontrent à la Trump Tower de New York, le 25 septembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle américaine, se rencontrent à la Trump Tower de New York, le 25 septembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Tzachi Braverman, secrétaire du Cabinet, a envoyé des courriers aux ministres, les enjoignant de ne pas prendre contact avec l’administration de Trump naissante, selon le site d’information Walla.

La lettre demande aux ministres de passer par le Bureau du Premier ministre ou par l’Ambassade israélienne à Washington s’ils souhaitent établir un contact.

Tal Shalev a publié sur Twitter une copie de la lettre reçue.

Au début de la semaine, le site Breitbart a publié une lettre rédigée par le ministre de l’Agriculture Uri Ariel et adressée à Stephen Bannon, chef de la stratégie de Trump, le remerciant de son soutien à Israël.

Bannon a été largement condamné par de nombreux groupes juifs et israéliens pour son soutien au mouvement nationaliste blanc de la droite alternative.

Dimanche soir, Bannonn devait faire une apparition au gala organisé par l’Organisation sioniste d’Amérique, au cours duquel le ministre de l’Éducation Naftali Bennett a prononcé un discours.

Cependant, Bannon n’est pas venu à la réception.

La semaine dernière, Netanyahu a demandé à son gouvernement de ne pas évoquer publiquement l’élection, bien que de nombreux ministres aient salué Trump dans les médias pour son présumé soutien à l’activité israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, ainsi que pour sa promesse de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...