Netanyahu dit à des jeunes que la rue arabe pourrait un jour ‘s’adoucir’ au sujet d’Israël
Rechercher

Netanyahu dit à des jeunes que la rue arabe pourrait un jour ‘s’adoucir’ au sujet d’Israël

Rencontrant de jeunes membres de l'AJC Israel, le Premier ministre explique qu'en raison de l'extrémisme islamiste, 'Israël n'est plus le démon que le pays était autrefois' aux yeux du monde arabe

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au cours d'une visite réalisée sur le plateau du Golan le 6 juin 2017 (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au cours d'une visite réalisée sur le plateau du Golan le 6 juin 2017 (Crédit : Haim Zach/GPO)

WASHINGTON — Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que les alliances de convenance entre Israël et les états arabes sunnites pouvaient mener à des meilleures perceptions sur Israël dans la « rue arabe ».

Les intérêts partagés d’écraser l’émergence des groupes terroristes islamistes « pourraient bien avoir ouvert la porte non seulement au changement des relations entre les gouvernements mais aussi au changement de la perception d’Israël dans la rue arabe », a indiqué Netanyahu lors d’une conversation avec cinq anciens élèves du programme de formation mis en oeuvre par la branche israélienne de l’AJC (American Jewish Committee).

Une vidéo de l’entretien, filmée récemment à Jérusalem, a été projetée mardi à l’occasion de la conférence annuelle de l’AJC à Washington.

« Dans certaines parties du monde arabes, Israël n’est plus le démon qu’il était – nous passons au second plan derrière certaines de ces forces », a dit Netanyahu, se référant aux groupes terroristes islamistes.

Le programme de l’AJC, ‘Leaders for Tomorrow’, a organisé une réunion entre Netanyahu et cinq jeunes étudiants qui viennent d’entrer dans l’enseignement supérieur.

Le Premier ministre israélien a qualifié les campus universitaires de « bulles » susceptibles d’empêcher les jeunes Juifs de considérer Israël non seulement comme une nation prônant la paix et la stabilité, mais également les investissements technologiques et économiques.

Il a conclu cette rencontre par une déclaration simple à ces aspirants leaders : « Levez-vous pour la vérité. Levez-vous pour Israël. Soyez fiers ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...