Netanyahu et Modi parlent discrètement du terrorisme avec le chef du Mossad
Rechercher

Netanyahu et Modi parlent discrètement du terrorisme avec le chef du Mossad

Israël serait frustré de l’absence de progrès dans l’enquête sur les attentats mortels de Bombay de 2008, notamment contre la maison du Habad de la ville

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec son homologue indien Narendra Modi, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec son homologue indien Narendra Modi, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

Le Premier ministre indien Narendra Modi et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont discrètement discuté mercredi de l’amélioration de la coopération sécuritaire entre les deux pays, selon les médias israéliens.

Modi est actuellement en visite officielle en Israël, la toute première d’un Premier ministre indien, et est accompagné par Netanyahu pendant trois jours, pendant que Jérusalem vante ses relations croissantes avec le deuxième pays le plus peuplé au monde.

En public, la visite de Modi se concentre sur la coopération économique et technologique, et New Delhi souhaiterait minimiser l’importance des relations militaires, afin de ne pas nuire aux relations économiques de l’Inde avec l’Iran et d’autres pays hostiles à Israël.

Mais mercredi, pendant une rencontre entre Netanyahu et Modi, les deux dirigeants ont été rejoints par Yossi Cohen, le chef du Mossad, pour une discussion sur le renforcement de la coopération dans les domaines du renseignement et de la sécurité, particulièrement contre des groupes terroristes internationaux comme l’Etat islamique.

Moshe Holtzberg, le fils de deux émissaires du Habad tués dans un attentat en novembre 2008 à Bombay dans les bras du Premier ministre indien Narendra Modi, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en Israël, le 5 juillet 2017. (Crédit : Raphael Ahren/Times of Israël)
Moshe Holtzberg, le fils de deux émissaires du Habad tués dans un attentat en novembre 2008 à Bombay dans les bras du Premier ministre indien Narendra Modi, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en Israël, le 5 juillet 2017. (Crédit : Raphael Ahren/Times of Israël)

Selon la Deuxième chaîne, Netanyahu a également parlé à Modi de l’enquête, qui n’est pas encore terminée, sur l’attentat jihadiste de 2008 à Bombay, où une maison du Habad de la ville a été ciblée. Le rabbin Gabriel Holtzberg et son épouse Rivka avaient été tués, ainsi que quatre personnes qui étaient dans le bâtiment.

Israël serait frustré que l’enquête soit toujours en cours.

Pendant les attentats de 2008, 10 membres du groupe terroriste islamiste pakistanais Lashkar-e-Taiba ont mené 12 attaques distinctes à main armée ou à la bombe. Au moins 164 personnes avaient été tuées pendant les quatre jours d’attaque terroriste.

L’ambassadeur d’Israël en Inde, Daniel Carmon, a déclaré lundi qu’Israël ne pensait pas que les autorités indiennes ralentissaient l’enquête, mais qu’il continuerait néanmoins « à aborder le sujet », a indiqué le quotidien Haaretz.

Dans une déclaration commune après leur réunion de mercredi après-midi, Netanyahu et Modi ont souligné leur pensée partagée, « il ne peut y avoir aucune justification, quelle qu’elle soit, aux actes terroristes. »

« Les dirigeants ont souligné que des mesures sévères devaient être prises contre les terroristes, les organisations terroristes et quiconque les soutient, les encourage, les finance ou les abrite », pouvait-on lire dans le communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi pendant un évènement marquant les 25 ans de relations entre Israël et l'Inde pendant la visite officielle du Premier ministre Narendra Modi au Centre des conventions de Tel Aviv, le 5 juillet 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi pendant un évènement marquant les 25 ans de relations entre Israël et l’Inde pendant la visite officielle du Premier ministre Narendra Modi au Centre des conventions de Tel Aviv, le 5 juillet 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Dans un autre communiqué, Netanyahu a déclaré que « nous reconnaissons également que nous sommes défiés. Nous sommes défiés par les forces du terrorisme, les forces du terrorisme qui cherchent à miner notre monde, nos pays, la paix et la stabilité de notre civilisation commune et nous nous sommes mis d’accord pour coopérer également dans ce domaine. »

Netanyahu et Modi auraient également discuté de la croissance du trafic aérien entre Israël et l’Inde, en encourageant Air India à ouvrir des vols directs vers Tel Aviv qui seraient en concurrence avec ceux d’El Al, entre autres transporteurs aériens, pour faire baisser les prix dans les deux directions.

Jeudi, Netanyahu et Modi ont eu des activités plus légères. Les deux dirigeants, en chemin pour Haïfa, se sont arrêtés sur la plage Olga.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son homologue indien Narendra Modi dans un buggy qui purifie de l'eau en roulant, sur la plage Olga, le 6 juillet 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son homologue indien Narendra Modi dans un buggy qui purifie de l’eau en roulant, sur la plage Olga, le 6 juillet 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Les deux hommes ont assisté à la démonstration d’une unité mobile de dessalement au dernier jour de la visite de Modi. Netanyahu a décrit le véhicule, qui purifie de l’eau pour qu’elle soit potable pendant qu’il roule, comme la « Jeep du futur », et Modi a jugé qu’il était « très important ».

Le véhicule peut fournir de l’eau potable à 22 000 personnes, selon un communiqué de presse du bureau du Premier ministre.

Les images ont instantanément suscité des réactions amusées sur les réseaux sociaux, certains se moquant de Netanyahu pour ne pas avoir suffisamment remonté le bas de son pantalon, qui apparaît trempé. D’autres ont plaisanté sur la « bromance », ou romance fraternelle, entre les deux hommes.

Le dirigeant israélien, avec à ses côtés Modi, a conduit la voiturette à bord de laquelle se trouvait le prototype d’une unité de dessalement avant de boire dans des verres à vin de l’eau extraite de cette unité. Ils ont même trinqué.

Modi et Netanyahu ont cherché à élargir la coopération entre leurs pays avec une série d’accords dans le domaine de la technologie spatiale, de l’eau et de l’agriculture et la création d’un fonds d’innovation doté de 40 millions de dollars.

Rien de tel que d'aller avec ses amis à la plage !Narendra Modi

Posted by Benjamin Netanyahou on Thursday, 6 July 2017

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...