Netanyahu, jugé pour corruption, dit qu’Israël a besoin d’une réforme judiciaire
Rechercher

Netanyahu, jugé pour corruption, dit qu’Israël a besoin d’une réforme judiciaire

Le Likud saisit la Haute Cour contre la nomination de 61 juges qu'ils ont boycottée; le Premier ministre ne veut pas d'élections, mais dit que le Likud gagnera si elles ont lieu

Illustration : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, le 2 décembre 2020. (Alex Kolomoisky/POOL)
Illustration : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, le 2 décembre 2020. (Alex Kolomoisky/POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est jugé pour corruption, a déclaré lundi qu’Israël avait besoin d’une réforme judiciaire, les députés de son parti ayant déposé une requête à la Cour suprême de justice concernant la nomination de dizaines de juges.

La commission des nominations judiciaires s’est réunie dimanche soir et a sélectionné 61 nouveaux juges, malgré le fait que trois députés de la coalition aient boycotté la réunion en raison de la nomination prévue de deux juges arabes qu’ils accusent d’anti-sionisme, et aient affirmé – apparemment à tort – que la commission ne pouvait pas légalement se réunir sans eux.

« Je pense que la majorité du public comprend que nous avons besoin d’une réforme sérieuse de ce système ; cela ne peut pas continuer », a déclaré M. Netanyahu lors d’une réunion de faction du Likud, notant l’absence de représentants de la droite au sein du panel et le peu de temps accordé à chaque candidat lors de la réunion de dimanche.

Il a ajouté : « Aujourd’hui, nous n’avons pas la majorité nécessaire pour le faire, mais j’espère que nous l’aurons bientôt ».

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...