Israël en guerre - Jour 230

Rechercher
Yom HaShoah

Netanyahu: le Hamas a la même intention que les nazis, mais désormais nous nous défendons

"Les assassins du Hamas sont guidés par le même objectif" d'anéantissement, a insisté le Premier ministre, qui a promis de mener la bataille à son terme et de ramener les otages

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole à la cérémonie de Yom HaShoah, à Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran Yad Vashem)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole à la cérémonie de Yom HaShoah, à Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran Yad Vashem)

Huit décennies après la fin de la Shoah, Israël est à nouveau confronté à un ennemi « impitoyable et brutal » qui cherche à le détruire, a déclaré dimanche soir le Premier ministre Netanyahu lors de la cérémonie officielle de commémoration de Yom HaShoah à Yad Vashem.

L’attaque du Hamas du 7 octobre « n’était pas une Shoah, non pas à cause d’une absence d’intention de nous anéantir, mais à cause d’une absence de capacité », a-t-il déclaré, insistant sur le fait que le groupe terroriste palestinien avait la « même intention » d’anéantir le peuple juif que les nazis.

« Les assassins du Hamas sont guidés par le même objectif », a-t-il insisté, notant que contrairement à la période de la Shoah, Israël « dispose aujourd’hui d’une force capable de le défendre ».

Israël « achèvera l’élimination des capacités [du Hamas] » et libérera les otages, a-t-il promis.

À cette fin, Israël continuera à se battre, quelles que soient les pressions exercées pour arrêter la guerre, a-t-il poursuivi.

 

Réagissant aux informations selon lesquelles la Cour pénale internationale de La Haye pourrait émettre des mandats d’arrêt à l’encontre de certains hauts responsables israéliens, dont lui-même, Netanyahou a déclaré que de telles actions « sapent » le « droit le plus fondamental » des Israéliens à se défendre et « entacheraient gravement le simple concept de justice internationale ».

Israël craint que les mandats d’arrêt ne soient demandés en raison de la crise humanitaire provoquée par les combats dans la bande de Gaza, les pays qui accusent Israël d’enfreindre le droit international étant réputés être à la pointe de l’action. Jérusalem a également rejeté les allégations, portées devant la Cour internationale de justice, selon lesquelles elle mène un génocide contre les Palestiniens de la bande de Gaza.

« D’ici à Jérusalem, j’envoie un message très clair : vous ne nous enchaînerez pas les mains, et même si Israël doit rester seul, il restera seul et continuera à combattre nos ennemis jusqu’à la victoire », a déclaré M. Netanyahou.

Passant à l’anglais dans un message à l’adresse de la communauté internationale, le premier ministre a déclaré que pendant la Shoah, le peuple juif était « totalement sans défense face à ceux qui cherchaient à nous détruire ».

« Aucune nation n’est venue à notre secours. Aujourd’hui, nous sommes à nouveau confrontés à des ennemis déterminés à nous détruire », a-t-il déclaré. « Je le dis aux dirigeants du monde : aucune pression, aucune décision d’un quelconque forum international n’empêchera Israël de se défendre. En tant que Premier ministre d’Israël, le seul et unique État juif, je m’engage ici, à Jérusalem, en ce jour de commémoration de la Shoah, à faire en sorte que si Israël est contraint de se défendre seul, il se défendra seul ».

Netanyahu a poursuivi : « Nous vaincrons nos ennemis génocidaires. Plus jamais, c’est maintenant », a-t-il déclaré, ajoutant en hébreu que « pendant la Shoah, nous étions muets et sans défense. Nous ne reviendrons pas à cette époque sombre ».

La cérémonie nationale marquant le début de Yom Hashoah se déroule au musée commémoratif de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

 

Les commentaires de Netanyahu sont intervenus quelques heures seulement après que le Premier ministre – qui subit des pressions croissantes de la part de ses alliés politiques de droite pour envahir le dernier bastion du Hamas à Rafah – a publié un message vidéo soulignant sans ambiguïté qu’Israël n’acceptera pas un accord de prise d’otages avec le Hamas qui inclurait l’obligation de mettre fin à la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.