Netanyahu : le panneau de la rue Arafat d’un village arabe a été retiré
Rechercher

Netanyahu : le panneau de la rue Arafat d’un village arabe a été retiré

Le Premier ministre affirme qu’aucune rue ne peut porter le nom de l’ancien chef de l’OLP, mais que “toutes les portes sont ouvertes” aux Arabes israéliens

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'un rassemblement commémorant le cinquième anniversaire de la mort de Yasser Arafat à Ramallah, en Cisjordanie, en novembre 2009. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'un rassemblement commémorant le cinquième anniversaire de la mort de Yasser Arafat à Ramallah, en Cisjordanie, en novembre 2009. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche que le village arabe qui avait baptisé une rue du nom de Yasser Arafat avait enlevé le panneau portant son nom. Il a ajouté qu’il n’y avait pas de place en Israël pour des rues portant le nom des « ennemis » du pays.

Netanyahu a cependant souligné, dans la vidéo publiée sur sa page Facebook, que les Arabes israéliens avaient un rôle important à jouer dans le pays.

Des soldats israéliens avaient découvert en utilisant l’application de navigation Waze que le village arabe de Jatt, dans le nord d’Israël, possédait une rue Yasser Arafat.

Le Premier ministre a indiqué que, pendant la réunion du cabinet, il avait demandé au ministre de l’Intérieur Aryeh Deri de faire supprimer ce nom.

Netanyahu a déclaré dans une vidéo publiée sur Facebook que la question avait été réglée, et que le conseil de Jatt avait accepté d’enlever « tous les noms de rue controversées », notamment celui de la rue Arafat, et de trouver d’autres noms.

« Il ne peut y avoir de rues en Israël qui portent le nom des ennemis d’Israël, a déclaré Netanyahu. Le conseil municipal m’a dit avoir enlevé le panneau. »

Il a cependant accepté un ton conciliatoire envers les Arabes israéliens, affirmant qu’il « vaut mieux que les Arabes israéliens fassent partie de la réussite d’Israël. Et les citoyens fidèles de l’Etat d’Israël. Toutes les portes leur sont ouvertes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...