Netanyahu : nous avons affaire à une campagne sur deux fronts
Rechercher

Netanyahu : nous avons affaire à une campagne sur deux fronts

Le Premier ministre a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a affirmé s'associer à la douleur des familles qui ont perdu leurs proches

Le Premier ministre en visite du siège de la police des frontières à Lod, le 13 mai 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre en visite du siège de la police des frontières à Lod, le 13 mai 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a émis dans la nuit de jeudi à vendredi un communiqué à l’adresse des Israéliens :

« Citoyens d’Israël, nous avons affaire à une campagne sur deux fronts. Le premier front – Gaza. J’ai dit que nous infligerions un lourd tribut au Hamas et aux autres organisations terroristes. C’est ce que nous faisons et nous continuerons à le faire avec une grande force. Le dernier mot n’a pas été dit et cette opération se poursuivra aussi longtemps que nécessaire afin de rétablir le calme et la sécurité de l’État d’Israël. »

« Le deuxième front – les villes d’Israël. Je répète ce que j’ai dit plus tôt dans la journée : Nous soutenons à 100 % la police, les soldats de la police des frontières et les autres forces de sécurité afin de restaurer la loi et l’ordre dans les villes d’Israël. Nous ne tolérerons pas l’anarchie. Nous soutenons la police dans l’utilisation de tous les moyens avec les pleins pouvoirs, y compris en conjonction avec l’armée israélienne et le Shin Bet. Nous avons donné des pouvoirs pour une situation d’urgence ici. Toutes ces mesures sont importantes, légitimes et nécessaires pour mettre fin à cette anarchie dans l’État d’Israël. »

Netanayahu a appelé à nouveau les citoyens d’Israël à « ne pas faire justice eux-mêmes ; quiconque le fera sera sévèrement puni ».

Le Premier ministre a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et a affirmé s’associer à « la douleur des familles qui ont perdu leurs êtres chers – les familles du petit Ido Avigal, âgé de cinq ans, et du soldat Omer Tabib, ainsi que cinq autres familles de cinq citoyens qui ont malheureusement perdu la vie. »

« Nous agirons avec toute la force nécessaire contre les ennemis de l’extérieur et les contrevenants à la loi de l’intérieur afin de rétablir le calme dans l’État d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...