Netanyahu remercie ses partisans, et les exhorte à respecter police et justice
Rechercher

Netanyahu remercie ses partisans, et les exhorte à respecter police et justice

Le Premier ministre accuse les médias de dénigrer ses partisans, appelle ses sympathisants à "agir dans le respect de la loi" après la manifestation de soutien de Tel Aviv

Les partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un rassemblement à Tel Aviv, le 26 novembre 2019. (Miriam Alster/Flash90)
Les partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un rassemblement à Tel Aviv, le 26 novembre 2019. (Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a remercié mercredi ses partisans, dénoncé les médias et exhorté ses électeurs à respecter la loi et le système judiciaire, au lendemain d’un rassemblement de ses partisans qui ont appelé à l’arrestation des principaux procureurs d’Israël.

M. Netanyahu a fait ces commentaires après que des milliers de personnes se sont rassemblées dans le centre de Tel Aviv mardi, en signe de soutien à son égard, cinq jours après que le procureur général Avichai Mandelblit a annoncé l’inculpation du Premier ministre dans trois affaires.

« Merci beaucoup aux très nombreux citoyens israéliens. Merci pour votre soutien extraordinaire. Vous m’avez ému. Je voudrais particulièrement remercier les nombreuses personnes qui sont venues à Tel Aviv de toutes les régions du pays pour protester pour la justice, la vérité et la démocratie », a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo diffusée sur ses réseaux sociaux.

Le Premier ministre a minimisé les incidents de harcèlement lors du rassemblement, notamment contre un journaliste de la chaîne publique Kan.

« Les médias prendront toujours des cas individuels parmi les milliers qui étaient là pour vous délégitimer, ignorant complètement des incidents beaucoup plus graves dans les manifestations de gauche », a-t-il dit. « Cela étant dit, j’ai une requête : il est important d’agir de façon responsable, dans le cadre de la loi, sans excès de zèle et sans violence. Nous respectons la loi et les tribunaux. Je suis sûr que la justice et la vérité seront révélées. »

Il a ensuite remis en question les enquêtes criminelles à son encontre, affirmant que des « questions embarrassantes » pèsent sur la conduite des enquêteurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...