Netanyahu se dit « confiant » d’annexer des parties de la Cisjordanie « très vite »
Rechercher

Netanyahu se dit « confiant » d’annexer des parties de la Cisjordanie « très vite »

Le Premier ministre est confiant de pouvoir tenir sa promesse électorale d'appliquer la souveraineté israélienne sur certaines parties de la Judée-Samarie "dans quelques mois"

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, salue les élèves qui brandissent des drapeaux israéliens lors d'une cérémonie organisée lors de la rentrée scolaire dans l'implantation d'Elkana, en Cisjordanie, le 1er septembre (Crédit :  Amir Cohen/Pool Photo via AP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, salue les élèves qui brandissent des drapeaux israéliens lors d'une cérémonie organisée lors de la rentrée scolaire dans l'implantation d'Elkana, en Cisjordanie, le 1er septembre (Crédit : Amir Cohen/Pool Photo via AP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu se dit « confiant » de pouvoir tenir sa promesse électorale d’appliquer la souveraineté israélienne sur certaines parties de Cisjordanie « dans quelques mois ».

« Pendant des décennies, j’ai combattu ceux qui cherchaient à nier le lien millénaire du peuple juif avec notre patrie. Je suis fier de dire que cette lutte de plusieurs décennies a porté ses fruits. Il y a trois mois, le plan de paix Trump a reconnu les droits d’Israël dans toute la Judée et la Samarie. Et le président Trump s’est engagé à reconnaître la souveraineté d’Israël sur les localités juives de ces régions et de la vallée du Jourdain », a déclaré M. Netanyahu dans un discours enregistré diffusé lors d’un événement chrétien évangélique marquant le 100e anniversaire de la conférence de San Remo.

« Dans quelques mois, je suis convaincu que cet engagement sera honoré. Que nous pourrons célébrer un autre moment historique dans l’histoire du sionisme. Un siècle après San Remo, la promesse du sionisme se réalise », a ajouté Netanyahu.

Selon la formulation de l’accord de « gouvernement d’urgence » entre les partis Likud et Kakhol lavan, à partir du 1er juillet 2020, Netanyahu « pourra soumettre l’accord conclu avec les États-Unis sur l’application de la souveraineté [en Cisjordanie] à l’approbation du cabinet et/ou de la Knesset ».

En outre, « la loi sera adoptée le plus rapidement possible… et ne sera pas perturbée ou retardée par les présidents de la Chambre ou de la commission des Affaires étrangères et de la Défense ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...