Netanyahu : tolérance zéro pour les tirs de roquettes menés depuis Gaza
Rechercher

Netanyahu : tolérance zéro pour les tirs de roquettes menés depuis Gaza

Lors du dernier incident, les chars israéliens ont frappé le Hamas après des tirs sur les troupes israéliennes et des roquettes dans le sud de pays

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la réunion ministérielle hebdomadaire, dans ses bureaux, le 15 janvier 2017. (Crédit : Amit Shabi/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la réunion ministérielle hebdomadaire, dans ses bureaux, le 15 janvier 2017. (Crédit : Amit Shabi/Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël ne tolérerait pas une « goutte » de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Les tensions ont commencé à grimper dans l’enclave côtière ce lundi.

Plus tôt dans la journée, des avions et des tanks israéliens ont frappé des cibles du Hamas dans la bande de Gaza en réponse à une roquette tirée depuis la côte sud d’Israël, et des tirs qui visaient les troupes de l’armée israélienne.

« Ma politique consiste à répondre avec fermeté à toute attaque de roquette », a déclaré Netanyahu depuis Londres, où il est en visite officielle. « Nous serons fermes dans cette réponse. »

Au total, l’armée israélienne aura frappé le Hamas à 5 endroits différents à Gaza, notamment une base navale près de la ville de Jabaliya.

Toutefois d’autres frappes ont été signalées en début de soirée lundi.

Les médias palestiniens ont en effet signalé une nouvelle vague de frappes aériennes contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza ainsi que des tirs d’artillerie.

Les frappes auraient touché les quartiers de Chajaya, dans le centre de la Bande de Gaza.

Selon un article, les avions israéliens ont tiré plusieurs roquettes sur des cibles précises de Chajaya.

L’artillerie israélienne aurait aussi touché Juhor Ak-Dik, également dans le centre de l’enclave. Les médias palestiniens n’ont pas fait état de blessés. Néanmoins, le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, le Dr Ashraf al-Qidra, a déclaré que deux Palestiniens avaient été blessés par des éclats d’obus provenant des frappes aériennes israéliennes dans le centre de Khan Younis, dans le sud de Gaza. Il ne précise pas cependant le degré des blessures.

Ces frappes s’ajouteraient donc aux cinq frappes de l’armée de l’air israélienne qui ont riposté contre un tir de roquette et à des coups de feu depuis l’enclave côtière.

L’armée a confirmé les frappes dans un communiqué publié en début de soirée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...