Nicolas Sarkozy, invité d’honneur de la Conférence des rabbins européens
Rechercher

Nicolas Sarkozy, invité d’honneur de la Conférence des rabbins européens

« Nous n’avons pas combattu les nazis pour que les juifs se retrouvent forcés à fuir en Israël 70 ans plus tard, » a déclaré l'ancien président

Nicolas Sarkozy pendant la conférence d'Herzylia, le 8 juin 2015. (Crédit : Flash 90)
Nicolas Sarkozy pendant la conférence d'Herzylia, le 8 juin 2015. (Crédit : Flash 90)

L’ancien président Nicolas Sarkozy était invité à la Conférence des rabbins européens qui avait lieu dimanche à Londres.

Cette conférence tenait à honorer l’ancien président pour son travail, envers la communauté juive, durant son mandat mais également en tant que ministre de l’Intérieur sous la présidence de Jacques Chirac.

A l’occasion de cette conférence, Nicolas Sarkozy est intervenu sur la montée de l’antisémitisme en France expliquant que cette recrudescence était à l’encontre des valeurs de l’Europe et de son combat contre l’Allemagne nazie, rapporte la chaîne 7 israélienne.

Cette conférence a eu lieu un jour après les commémorations devant l’Hyper Cacher où l’ancien président avait allumé une bougie à la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015.

Le Premier ministre français Manuel Valls (G) serre la main de l'ancien président français Nicolas Sarkozy (C) à côté du président du Crif Roger Cukierman (2e g), la maire Anne Hidalgo de Paris (d) et la présidente du conseil régional de l'Ile-de-France, Valérie Pécresse le 9 janvier 2016 près de l'Hyper Cacher (Crédit : AFP / POOL / JACQUES DEMARTHON)
Le Premier ministre français Manuel Valls (G) serre la main de l’ancien président français Nicolas Sarkozy (C) à côté du président du Crif Roger Cukierman (2e g), la maire Anne Hidalgo de Paris (d) et la présidente du conseil régional de l’Ile-de-France, Valérie Pécresse le 9 janvier 2016 près de l’Hyper Cacher (Crédit : AFP / POOL / JACQUES DEMARTHON)

« Nous ne voulons pas que les juifs français quittent la France parce qu’ils ont peur. Nous voulons qu’ils se sentent à l’aise à l’idée de porter une kippa, » a déclaré Nicolas Sarkozy.

Il a expliqué l’importance de soutenir la communauté juive en présence notamment du Grand rabbin d’Angleterre Ephraïm Mirvis et le président de la conférence le rabbin, Pichas Goldschmidt.

« Nous n’avons pas combattu les nazis pour que les juifs se retrouvent forcer à fuir en Israël 70 ans plus tard, » a ajouté l’ancien président.

Nicolas Sarkozy a reçu le prix Moshe Rosen pour son engagement dans la lutte contre l’antisémitisme.

Ce prix est nommé en mémoire du Rabbin Moshe Rosen de Roumanie qui a dédié sa vie à protéger les juifs pendant du régime communiste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...