Rechercher

Nita Lowey, fidèle soutien d’Israël, ne se représentera pas au Congrès américain

L'élue juive démocrate se félicite notamment du renforcement des liens entre Israël et les États-Unis qu'elle a défendus tout au long de son mandat à la Chambre des représentants

La sénatrice démocrate de New York Nita Lowey durant une commission de la chambre sur le budget au Capitole, à Washington, le 6 mars 2018 (Crédit : Carolyn Kaster/AP)
La sénatrice démocrate de New York Nita Lowey durant une commission de la chambre sur le budget au Capitole, à Washington, le 6 mars 2018 (Crédit : Carolyn Kaster/AP)

WASHINGTON (JTA) — La représentante américaine Nita Lowey, fidèle soutien d’Israël et l’une des parlementaires juives les plus influentes, a fait savoir qu’elle ne se présenterait pas aux élections pour le Congrès l’année prochaine.

Dans son annonce jeudi, Nita Lowey, démocrate de 82 ans élue de l’État de New York, a souligné qu’elle avait été la première femme à présider la commission la plus puissante de la chambre basse du Parlement américain, et évoqué le renforcement des liens entre Israël et les Etats-Unis comme l’un de ses plus grands accomplissements.

« En tant que présidente de la commission chargée d’écrire le projet de budget d’aides pour l’étranger, j’ai défendu un budget record pour la santé et l’éducation des femmes — notamment à destination des petites filles — dans le monde, la solidité des relations États-Unis-Israël soutenu par les deux partis de la Chambre et d’autres investissements en faveur des intérêts américains à l’étranger », a déclaré Nita Lowey.

Grâce à sa relation de travail étroite avec la représentante républicaine du Texas, Kay Granger, elle a été à la tête de la résistance contre les coupes budgétaires de l’administration Trump dans les aides internationales, que les deux femmes considèrent comme essentielles à la défense américaine. Elles sont invitées depuis longtemps aux conférences annuelles de l’AIPAC.

Ces dernières années, Nita Lowey s’est également opposée au retrait des États-Unis de la solution à deux États du conflit israélo-palestinien. Cette année, elle est montée au créneau pour augmenter le budget des programmes de dialogue entre Israéliens et Palestiniens, que l’administration Trump a sévèrement réduit.

Elle s’est également félicitée d’avoir développé des programmes de crèches pour les familles à faibles revenus, d’avoir augmenté les aides fédérales pour les zones touchées par des catastrophes naturelles, d’avoir contribué à étendre l’accès à la contraception pour les fonctionnaires fédéraux et défendu l’égalité des sexes dans la recherche scientifique fédérale.

Elle avait été mise en difficulté lors des dernières élections pour le Congrès, tout comme plusieurs autres cadres démocrates de New York concurrencés par des candidats plus à gauche inspirés par la victoire surprise de la représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez l’année dernière aux primaires pour la circonscription du Bronx.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...