Rechercher

Nouveau gisement de gaz en Israël, de l’ordre de 7 à 15 milliards de mètres cubes

La société anglo-grecque Energean en a informé les bourses de Tel Aviv et Londres

Plate-forme flottante de production et de stockage (FPSO) d'Energean sur le champ gazier de Karish, en mer Méditerranée. (Crédit : Energean)
Plate-forme flottante de production et de stockage (FPSO) d'Energean sur le champ gazier de Karish, en mer Méditerranée. (Crédit : Energean)

La société Energean a annoncé jeudi aux bourses de Tel Aviv et Londres que son puits exploratoire baptisé Hermès, situé dans les eaux israéliennes, avait mis à jour une réserve de gaz de l’ordre de 7 à 15 milliards de mètres cubes.

Hermès se trouve au sud-est du gisement de Karish, sur lequel la société a les droits d’exploitation.

L’engin de forage Stena IceMax a été transféré sur le site Olympus, situé entre les gisements Karish et Tanin, tous deux exploités par Energean.

La société espère qu’une exploration approfondie lui permettra d’affiner ses estimations du volume de gaz naturel disponible, qui s’élève selon elle à quelque 58 milliards de mètres cubes.

La société a ajouté que la découverte d’Hermès rendait moins urgente l’exploration de zones voisines, telles que Poséidon et Orphée.

Energean a exercé son option de forage d’un sixième puits en partenariat avec Stena Drilling Limited, avec le prospect Hercule, situé dans la zone 23, entre le gisement Hermès et les côtes israéliennes.

Tous ces gisements sont situés dans les eaux israéliennes, au sud de la zone maritime dont Israël et le Liban revendiquent la souveraineté.

Carte des gisements gaziers explorés par la société Energean en 2022. (Crédit : Avec l’aimable autorisation d’Energean

À titre de comparaison, les gisements de Karish et Tanin renferment des réserves de l’ordre de 75 milliards de mètres cubes. On estime à 12 milliards de mètres cubes la consommation annuelle d’Israël.

Une porte-parole de la société a précisé qu’il était pour l’heure impossible de valoriser ce gisement, en l’absence d’informations précises sur sa composition exacte et la part relative de gaz et de condensat liquide, similaire à un pétrole brut léger.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...