Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Nucléaire: l’Iran juge insuffisante l’offre européenne pour sauver l’accord

Hassan Rouhani a déclaré à Emmanuel Macron que "le paquet proposé par l'Europe à l'Iran (...) ne répondait pas à toutes les exigences de la République islamique"

Le président iranien Hassan Rouhani assiste à une conférence de presse à Berne le 3 juillet 2018. (Crédit : AFP/Ruben Sprich)
Le président iranien Hassan Rouhani assiste à une conférence de presse à Berne le 3 juillet 2018. (Crédit : AFP/Ruben Sprich)

Le président iranien Hassan Rouhani a estimé que l’ensemble de mesures proposées par les Européens pour compenser les effets du retrait de Washington de l’accord international sur le programme nucléaire de l’Iran n’était pas satisfaisant à ce stade, a rapporté jeudi l’agence officielle iranienne Irna.

Lors d’un échange téléphonique avec le président français Emmanuel Macron, « M. Rohani a déclaré que le paquet proposé par l’Europe à l’Iran pour poursuivre sa coopération dans le cadre du JCPOA (le sigle officiel de l’accord, ndlr) ne répondait pas à toutes les exigences de la République islamique ».

Le président iranien a ajouté « espérer » que la rencontre vendredi à Vienne des ministres des Affaires étrangères des cinq pays restant engagés dans l’accord (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) avec leur homologue iranien « va permettre de remplir toutes les demandes iraniennes pour que le pays poursuive sa coopération dans le cadre de l’accord », a ajoute Irna.

Les Européens, la Russie et la Chine, pressés par Téhéran de faire des propositions concrètes pour garantir la survie du pacte sur le nucléaire et contrer le retour des sanctions américaines, se retrouvent vendredi dans la capitale autrichienne avec les responsables iraniens.

L’accord historique de 2015 soumet l’Iran à un strict contrôle de ses activités nucléaires visant à empêcher le pays d’accéder à l’arme atomique. La contrepartie de l’accord pour l’Iran était de voir les sanctions internationales levées avec la perspective de nouveaux investissements.

Le désengagement américain du texte, annoncé en mai, s’accompagne de lourdes menaces de sanctions sur tous ceux qui voudraient avoir des échanges économiques avec Téhéran.

Après avoir menacé à plusieurs reprises de reprendre l’enrichissement d’uranium, l’Iran tente d’obtenir des pays européens des compensations économiques au retrait de Washington.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.