Ohio : un habitant accusé d’avoir battu un homme qu’il croyait être juif
Rechercher

Ohio : un habitant accusé d’avoir battu un homme qu’il croyait être juif

La victime a été frappée après avoir affirmé à l'attaquant de la région de Cincinnati qu'il était juif, même si ce n’était pas le cas

Capture d'écran d'une histoire télévisée sur une campagne sur Cincinnati WLWT5 (Crédit : Capture d'écran)
Capture d'écran d'une histoire télévisée sur une campagne sur Cincinnati WLWT5 (Crédit : Capture d'écran)

Un homme de Cincinnati a été mis en examen pour crimes de haine contre un homme qu’il croyait être juif.

Izmir Koch, 32 ans, a battu un homme qui fumait une cigarette devant un restaurant local. Il a été inculpé mercredi.

Selon l’acte d’accusation, Koch en février 2017 a demandé aux gens debout à l’extérieur du restaurant si quelqu’un était juif. Lorsque la victime a répondu par l’affirmative, bien qu’il ne soit pas réellement juif, Koch l’aurait frappé à coups de poing et l’aurait assommé. Koch a ensuite continué à le frapper.

La victime a été blessée aux côtes et a souffert d’une fracture du plancher orbitaire, la partie inférieure de son orbite, l’os trés fin sur lequel est posé l’oeil.

Le procureur américain Benjamin Glassman a déclaré aux journalistes que la victime n’était pas juive, mais puisque Koch l’a battu parce qu’il le croyait juif, un grand jury fédéral l’a inculpé du chef d’accusation de crime de haine.

« Attaquer physiquement quelqu’un parce que vous pensez qu’il est juif — ou chrétien ou musulman ou de toute autre religion — est un crime fédéral », a précisé Glassman dans un communiqué annonçant l’acte d’accusation. « Ce bureau poursuit les crimes de haine. »

S’il est reconnu coupable, Koch pourrait être passible de 10 ans de prison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...