Rechercher

Ohio : un homme inculpé pour avoir menacé un centre juif d’une fusillade

D'après le FBI, la vidéo mise en ligne par James Reardon sur les réseaux sociaux prouve qu'il avait accès à des armes et qu'il présentait une menace pour un centre communautaire

James Reardon Jr, arrêté le 17 août 2019 pour harcèlement en ligne et menaces aggravées. (Crédit : bureau du shérif du conté de Mahoning via AP)
James Reardon Jr, arrêté le 17 août 2019 pour harcèlement en ligne et menaces aggravées. (Crédit : bureau du shérif du conté de Mahoning via AP)

JTA — Un homme de l’Ohio qui s’identifie au mouvement nationaliste blanc a été mis en examen par un tribunal fédéral pour utilisation d’une arme à feu et menaces contre le centre communautaire juif de Youngstown dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Âgé de 20 ans, James Reardon a été inculpé vendredi pour avoir formulé des menaces et pour possession d’une arme à feu dans le but de commettre des violences, a fait savoir le bureau du procureur de l’Ohio dans un communiqué.

« La vidéo de l’accusé a démontré qu’il avait eu accès à des armes et qu’il présentait une menace pour un centre communautaire juif. Les forces de l’ordre ne peuvent pas attendre qu’une fusillade se produise et doivent agir rapidement dans le cadre de la loi pour contrecarrer un possible acte de violence », a indiqué l’agent spécial du FBI en charge, Eric B. Smith.

Reardon avait auparavant plaidé non coupable de charges de harcèlement en ligne et de menaces aggravées par le tribunal de Struthers, près de Youngstown. Le juge a ordonné une évaluation psychiatrique et lui a interdit de s’approcher de synagogues et d’organisations juives.

Une publication Instagram de James Reardon Jr. que les procureurs fédéraux accusent de menacer de perpétrer une fusillade au centre communautaire juif de Youngstown, dans l’Ohio, datant du 11 juillet 2019. (Capture écran / CBS News)

Dans une vidéo mise en ligne sur Instagram mi-août, on pouvait voir Reardon tirer avec un fusil d’assaut sous des sirènes et des cris. Dessous, Reardon a ajouté la légende suivante : « La police identifie le tireur du Centre familial juif de Youngstown comme étant le nationaliste blanc, Seamus O’Rearedon », l’un de ses pseudonymes. Le centre a été tagué dans la publication.

Une fouille de son domicile dans la banlieue de Youngstown avait permis à la police de mettre la main sur des armes d’assaut, des munitions à foison et un masque à gaz, ainsi que de la propagande antisémite et suprémaciste. Il avait participé au rassemblement de Charlottesville en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...