ONU/Conseil des droits de l’homme : Washington fustige le parti-pris anti-Israël
Rechercher

ONU/Conseil des droits de l’homme : Washington fustige le parti-pris anti-Israël

L'organe basé à Genève a adopté cinq résolutions contre Israël tout en adoptant seulement une résolution contre la Corée du Nord, une contre l'Iran et une contre la Syrie

Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, s'entretient avec la presse au siège des Nations unies à New York, le 2 janvier 2018 (Crédit : Drew Angerer / Getty Images / AFP)
Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, s'entretient avec la presse au siège des Nations unies à New York, le 2 janvier 2018 (Crédit : Drew Angerer / Getty Images / AFP)

Les Etats-Unis ont une nouvelle fois menacé de quitter le Conseil des droits de l’homme des Nations unies vendredi, signalant perdre patience après que l’organe basé à Genève a adopté cinq résolutions condamnant son allié Israël et une seule condamnant la Syrie d’Assad.

« Quand le Conseil des droits de l’homme traite Israël moins bien que la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie, c’est le Conseil lui-même qui est insensé et indigne », a critiqué Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, citée dans un communiqué.

Et la représentante américaine de reprocher au Conseil d’être « largement biaisé contre Israël ».

Le communiqué note également que le Conseil des droits de l’homme a adopté cinq résolutions contre Israël tout en adoptant seulement une résolution contre la Corée du Nord, une contre l’Iran et une contre la Syrie.

« Notre patience n’est pas illimitée », a mis en garde Mme Haley. « Les actes d’aujourd’hui montrent clairement qu’il manque à l’organisation la crédibilité dont elle a besoin pour être un vrai défenseur des droits de l’homme ».

L’ambassadrice américaine aux Nations unies a, de manière répétée, averti d’un possible retrait des Etats-Unis de ce Conseil composé de 47 membres et créé en 2006 pour promouvoir et protéger les droits de l’homme dans le monde.

Depuis l’arrivée du magnat de l’immobilier à la Maison Blanche, les Etats-Unis ont quitté l’Unesco, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture et réduit drastiquement leur budget à l’ONU et annoncé vouloir quitter l’accord de Paris sur le climat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...