Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

ONU : Meirav Eilon Shahar fustige Volker Türk pour son manque de « décence »

L'ambassadrice d'Israël auprès des Nations unies à Genève a rappelé que l'UNHCR n'avait pas condamné les actes de terrorisme palestinien, ni son financement

Haut-Commissariat aux droits de l'Homme, Volker Türk (Crédit : capture d'écran Twitter/UNHCR)
Haut-Commissariat aux droits de l'Homme, Volker Türk (Crédit : capture d'écran Twitter/UNHCR)

Dans un communiqué, l’ambassade d’Israël auprès de l’ONU à Genève a fustigé Volker Türk et l’a accusé de partialité et de « seulement condamner l’Etat d’Israël ».

Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme avait appelé dans un communiqué vendredi Israéliens et Palestiniens à la désescalade, déplorant de récentes mesures israéliennes, sur le port d’armes notamment, susceptibles de mener à « davantage de violence et d’effusions de sang ».

« Nous savons d’expérience que la prolifération d’armes à feu mènera à des risques accrus de meurtres et de blessures, côté israélien comme palestinien ».

« J’exhorte toute personne impliquée [dans le conflit] à sortir de l’illogisme de l’escalade, qui n’a produit que des cadavres, des vies brisées et le désespoir absolu », a déclaré M. Türk dans un communiqué qui a longuement détaillé le nombre de morts côté palestinien sans préciser qu’il s’agissait pour la plupart de terroristes.

Meirav Eilon Shahar (Crédit : capture d’écran ministère des Affaires étrangères israélien)

Le gouvernement israélien a également adopté samedi des mesures punitives visant des proches d’auteurs d’attentats. Pour M. Türk, ces dispositions s’apparentent à une « punition collective ».

Le communiqué de presse du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme « n’a même pas la décence de décrire les attaques de la semaine dernière pour ce qu’elles étaient, des actes de terrorisme palestinien visant le peuple juif. Il n’a même pas le courage de condamner la mort de fidèles innocents », a dénoncé l’ambassadrice d’Israël auprès des Nations unies à Genève, Meirav Eilon Shahar, en référence à l’attaque terroriste menée le vendredi 27 janvier soir alors que le monde marquait la Journée internationale de commémoration de la Shoah, qui a fait 7 morts, dont un adolescent de 14 ans.

« Ses préjugés envers Israël l’amènent à fermer les yeux sur l’incitation quotidienne des enfants par l’Autorité palestinienne et son soutien au terrorisme. Cela doit cesser maintenant », a-t-elle écrit. Une deuxième attaque perpétrée le lendemain matin par un adolescent de 13 ans a fait 2 blessés graves, dont un qui est toujours à l’hôpital.

Le communiqué de l’UNHCR semble par ailleurs mettre sur le même plan les morts causées par la lutte anti-terroriste israélienne et les morts causées par des attaques terroristes palestiniennes.

Les victimes de l’attaque terroriste de Neve Yaakov, le 27 janvier 2023 : de droite à gauche, de haut en bas : , Irina Korolova, 59 ans ; Shaul Hai, 68 ans ; Asher Natan, 14 ans ; Rafael Ben Eliyahu, 56 ans ; Ilya Sosansky, 26 ans et Eli Mizrahi 48 ans et Natali Mizrahi, 45 ans. (Autorisation)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.