Paix au Yémen: L’Iran, soutien des Houthis, est « prêt à établir une coopération »
Rechercher

Paix au Yémen: L’Iran, soutien des Houthis, est « prêt à établir une coopération »

Les Nations unies ont proposé de réunir sous peu en Suède les acteurs de ce conflit qui déchire le pays depuis l'été 2014

Des Yéménites se tiennent sur le site d'un raid aérien mené par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015, qui a tué au moins 13 personnes. (Crédit : AFP / MOHAMMED HUWAIS)
Des Yéménites se tiennent sur le site d'un raid aérien mené par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015, qui a tué au moins 13 personnes. (Crédit : AFP / MOHAMMED HUWAIS)

Téhéran est prêt à coopérer avec la communauté internationale en vue de mettre fin à la guerre au Yémen, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères iranien, alors que se profilent des pourparlers de paix sous l’égide de l’ONU.

L’Iran « est prêt à établir une coopération avec la communauté internationale en vue d’une résolution immédiate de la crise au Yémen », écrit le ministère dans un communiqué.

Les Nations unies ont proposé de réunir sous peu en Suède les acteurs de ce conflit qui déchire le pays depuis l’été 2014.

Dans cette guerre, l’Iran ne cache pas son soutien aux rebelles Houthis – combattus par les forces gouvernementales yéménites – mais dément leur livrer des armes.

L’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition militaire, mène une campagne de bombardements aériens au Yémen depuis mars 2015 contre les insurgés Houthis qui ont pris le contrôle de Sanaa en septembre 2014.

L’Iran dénonce régulièrement les « crimes de guerre » commis – selon lui – au Yémen par l’Arabie saoudite et ses alliés, armés notamment par les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne, appelle à la fin de « la brutale agression » étrangère contre ce pays et plaide pour une solution yéménite au conflit.

Dans son communiqué, le ministère des Affaires étrangères indique avoir « offert son soutien aux discussions sur le Yémen en Suède » et appelle « toutes les parties yéménites » à s’y engager de manière « constructive et responsable […] dans le but de mettre un terme à la crise humanitaire » dans ce pays.

A LIRE : Tous nos articles sur le conflit au Yémen

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...