Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Paris, Berlin et Londres condamnent l’expansion du programme nucléaire de l’Iran

L'AIEA a déclaré que Téhéran disposait désormais de suffisamment de matière pour fabriquer plusieurs bombes atomiques

Installation d’enrichissement nucléaire, à Natanz, en Iran. (Crédit : Hasan Sarbakhshian/AP)
Installation d’enrichissement nucléaire, à Natanz, en Iran. (Crédit : Hasan Sarbakhshian/AP)

Les ministères des Affaires étrangères de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni « condamnent les dernières mesures de l’Iran », telles que rapportées par l’AIEA, « visant une nouvelle expansion de son programme nucléaire », selon une déclaration conjointe samedi.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré jeudi que l’Iran continue d’accroître ses capacités nucléaires et que le pays avait suffisamment de matière pour fabriquer plusieurs bombes, une semaine après que le conseil des gouverneurs de l’agence a adopté une résolution critiquant le manque de coopération de Téhéran.

L’AIEA a informé ses membres jeudi que Téhéran lui avait dit qu’il installait davantage de cascades dans les installations d’enrichissement de Natanz et de Fordo. Une cascade est une série de centrifugeuses et machines utilisées dans le processus d’enrichissement de l’uranium.

Réagissant samedi, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni estiment que « l’Iran a pris des mesures supplémentaires qui vident le JCPOA de son contenu » – en référence à l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien signé en 2015 – « en alimentant des dizaines de centrifugeuses avancées supplémentaires au site d’enrichissement de Natanz » et « en annonçant l’installation de plusieurs centaines de centrifugeuses supplémentaires dans les sites de Fordo et de Natanz ».

« Ces mesures vont encore augmenter le stock d’uranium enrichi et les capacités d’enrichissement de l’Iran, dont les niveaux ont d’ores et déjà dépassé les limites fixées par le JCPOA », dénoncent les trois gouvernements.

« Cette décision représente une escalade supplémentaire du programme nucléaire de l’Iran, qui emporte des risques importants de prolifération », estiment-ils, jugeant « particulièrement inquiétante » la décision de l’Iran « d’augmenter significativement sa capacité de production dans l’installation souterraine » de Fordo.

Selon les trois gouvernements, « il n’est pas acceptable que l’Iran présente ces mesures comme une réaction à l’adoption » par le conseil des gouverneurs de l’agence de sa résolution « appelant à la coopération, attendue de longue date, de l’Iran sur les garanties ».

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni disent rester « attachés à une solution diplomatique empêchant l’Iran de développer une arme nucléaire ».

Cette déclaration survient dans un contexte d’impasse concernant l’escalade des activités nucléaires de l’Iran et alors que les puissances occidentales craignent que Téhéran ne cherche à mettre au point une arme nucléaire, ce que l’Iran dément.

Selon l’AIEA, l’Iran est le seul État non doté d’armes nucléaires à enrichir de l’uranium jusqu’au niveau élevé de 60 % – tout près de la qualité militaire – tout en continuant à accumuler d’importants stocks d’uranium.

L’AIEA a déclaré que Téhéran avait considérablement accéléré son programme nucléaire et qu’il disposait désormais de suffisamment de matière pour fabriquer plusieurs bombes atomiques.

La République islamique a progressivement rompu avec les engagements qu’elle avait pris dans le cadre de l’accord nucléaire conclu avec les puissances mondiales en 2015.

Cet accord a permis à l’Iran d’échapper aux sanctions occidentales en échange de la limitation de son programme atomique, mais il s’est effondré après le retrait unilatéral des États-Unis sous la présidence de Donald Trump en 2018.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.