Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Paris: L’UEJF contre-manifeste face à des militants pro-Palestine devant Sciences Po

Par précaution, le personnel de sécurité de l’école s’était glissée entre les deux camps, afin de prévenir toute bagarre - ce qui n’est pas arrivé

Des militants de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), dont le président Samuel Lejoyeux (au centre) lors d’une manifestation devant Sciences Po Paris, le 29 novembre 2023. (Crédit : Capture d’écran UEJF)
Des militants de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), dont le président Samuel Lejoyeux (au centre) lors d’une manifestation devant Sciences Po Paris, le 29 novembre 2023. (Crédit : Capture d’écran UEJF)

Une quarantaine de militants pro-Palestine et une quinzaine d’étudiants juifs se sont opposés, sans débordement, mercredi matin devant le campus de Sciences Po Paris, rue Saint-Guillaume, dans le 7e arrondissement, a rapporté Le Figaro. La manifestation et la contre-manifestation ont eu lieu dans le cadre du conflit actuel entre Israël et le Hamas, qui a débuté le 7 octobre quand l’organisation terroriste palestinienne a tué environ 1 200 personnes dans le sud d’Israël et emmené 240 otages à Gaza.

D’un côté, les militants pro-Palestine, de tous âges – pas uniquement étudiants –, ont crié : « Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c’est l’humanité qu’on assassine. » De l’autre, celui de membres de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) : « Hamas, Hamas, terroriste » et « Libérez les otages ».

« Nous avons eu vent qu’un rassemblement allait s’organiser ce midi devant Sciences Po », a témoigné Samuel Lejoyeux, président de l’UEJF. « Alors, ce matin, nous avons vite organisé le nôtre. On s’est dit qu’on allait prendre deux ou trois pancartes et tracts et venir pour avoir enfin une confrontation de terrain », sans violence. Le responsable associatif a expliqué que « nous n’avions plus envie de rester les bras croisés face à ceux qui ne dénoncent pas le caractère terroriste du Hamas ».

Par précaution, le personnel de sécurité de l’école s’était glissée entre les deux camps, afin de prévenir toute bagarre, ce qui n’est pas arrivé. La police avait également été déployée à proximité.

Les militants de l’UEJF ont respecté une minute de silence du camp adverse pour les morts à Gaza, et ont demandé la même chose pour les victimes israéliennes, ce qui leur a été refusé, selon Samuel Lejoyeux.

Les manifestants et contre-manifestants se sont par la suite dispersés, sans heurts.

Les campus français sont touchés par les tensions liées au conflit entre Israël et le Hamas et par la hausse de l’antisémitisme dans le pays depuis le 7 octobre. De nombreux étudiants juifs ont ainsi fait part de leurs craintes dans les facs. Selon la ministre de l’Enseignement supérieur, Sylvie Retailleau, dans le cas d’actes antisémites recensés à l’université de Nanterre, ces faits viendraient d’« une minorité de personnes d’extrême gauche ». La ministre a ainsi qualifié l’antisémitisme de « fléau » et pointé des actes « intolérables ». Selon elle, « on ne peut pas venir à l’université, quelle que soit sa religion, ses convictions, avec la boule au ventre » : « Il faut montrer qu’on met les limites. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.