Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Pays-Bas : 3 femmes agressent une Juive car sa fille sert au sein de Tsahal

L'infirmière a été prise à partie à son domicile, dans la banlieue juive d'Amsterdam, se faisant traiter de "meurtrière d'enfants" après des semaines de tracts et de messages en ligne

Des manifestants protestent contre la venue du président Isaac Herzog pour l'inauguration du nouveau Musée national de la Shoah, à Amsterdam, aux Pays-Bas, le 10 mars 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP Photo)
Des manifestants protestent contre la venue du président Isaac Herzog pour l'inauguration du nouveau Musée national de la Shoah, à Amsterdam, aux Pays-Bas, le 10 mars 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP Photo)

Trois femmes ont interpellé une infirmière juive néerlandaise sur le pas de sa porte, la traitant de « meurtrière d’enfants » car sa fille effectue son service militaire au sein de l’armée israélienne.

L’incident survenu mercredi à Amstelveen, dans la banlieue juive d’Amsterdam, faisait suite à des semaines d’incitation à la haine par le biais de tracts et de messages sur les réseaux sociaux contre l’infirmière, a rapporté le quotidien De Telegraaf.

L’un des propagandistes a dit à la femme qu’elle devrait avoir honte d’elle-même et qu’il ne comprend pas pourquoi elle est toujours ici, aux Pays-Bas, a raconté la victime.

« On se croirait au temps de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les adresses des Juifs étaient divulguées », a déclaré l’infirmière à De Telegraaf sous le couvert de l’anonymat.

L’intimidation faisait suite à la diffusion en ligne d’une vidéo de la fille de l’infirmière en uniforme de Tsahal. Des tracts signalant son adresse à Amstelveen et l’accusant de complicité de « meurtre d’enfant » ont commencé à apparaître dans son quartier en février, avec des bannières en ligne reprenant les mêmes termes, a-t-elle expliqué.

Des personnes arborant des drapeaux palestiniens sont également venues chercher la femme sur son lieu de travail, a-t-elle ajouté.

« Les habitants doivent se méfier, une tueuse d’enfants vit dans le quartier. Cette maniaque génocidaire est revenue de ses activités meurtrières en Israël et sera bientôt jugée », peut-on lire sur l’un des tracts. Il comporte des photos de la fille de l’infirmière. « Sa mère a envoyé sa salope de fille tuer des bébés, elle est également complice », peut-on lire dans le texte, qui comprend l’adresse, le lieu de travail et les noms des deux femmes.

Naomi Mestrum, directrice du Centre d’information et de documentation sur Israël, groupe de veille sur l’antisémitisme au sein de la communauté juive néerlandaise, a déclaré à De Telegraaf que les femmes avaient « spécifiquement ciblé » l’infirmière dans le cadre d’une action organisée.

La femme a l’intention de porter plainte prochainement auprès de la police, a déclaré Mestrum, mais « son sentiment de sécurité a été sérieusement compromis ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.