Peine minimale de 3 ans ferme contre les lanceurs de pierres
Rechercher

Peine minimale de 3 ans ferme contre les lanceurs de pierres

Cette loi a été votée par 51 voix contre 17 ; La loi gèle en outre les aides sociales attribuées aux parents de mineurs condamnés

Des émeutiers palestiniens masqués jetant des pierres sur la police israélienne lors d'affrontements dans le quartier de Shuafat à Jérusalem-Est, le 3 juillet 2014 (Crédit photo: Sliman Khader / Flash90)
Des émeutiers palestiniens masqués jetant des pierres sur la police israélienne lors d'affrontements dans le quartier de Shuafat à Jérusalem-Est, le 3 juillet 2014 (Crédit photo: Sliman Khader / Flash90)

Le Parlement israélien a voté dans la nuit de lundi à mardi une loi imposant une peine minimale de trois ans de prison ferme contre les lanceurs de pierres, indique le site de la Knesset.

Cette loi soutenue par le gouvernement de Benjamin Netanyahu et votée par 51 voix contre 17 intervient alors qu’Israël, la Cisjordanie occupée et Jérusalem sont en proie à une vague de violences depuis le 1er octobre.

La loi dispose que les juges ne pourront pas assortir la peine plancher de sursis, « sauf dans des conditions spéciales » qui ne sont pas précisées par ce texte.

La loi gèle en outre les aides sociales attribuées aux parents de mineurs condamnés pour « délits de sécurité, jets de pierres commis pour des motivations nationalistes ou dans le cadre d’activités terroristes ». Les aides seront gelées pendant la durée de la détention.

Le rapporteur de la loi, le député Nissan Slomiansky, membre du parti HaBayit HaYehudi, a affirmé lors des débats qu’une peine minimale constituait « une mesure nécessaire pour dissuader les lanceurs de pierres ».

« Les jets de pierre constituent des tentatives de meurtre », a-t-il affirmé.

Jamal Zahalka, député de la Liste arabe unie, a pour sa part dénoncé le caractère dangereux de cette loi qui « ne fera que mettre de l’huile sur le feu ».

En septembre, Benjamin Netanyahu avait dit « déclarer la guerre » aux lanceurs de pierres après la mort d’un Israélien de 65 ans qui s’était tué en perdant le contrôle de son véhicule attaqué à coups de pierres par des Palestiniens à Jérusalem-Est.

Alexander Levlovitz, le conducteur qui est mort quand il a perdu le contrôle de sa voiture après que des terroristes aient jeté des pierres sur son véhicule à Jérusalem. Levlovitz est mort tôt lundi matin, le premier jour de Rosh Hashana, le Nouvel An juif, le 14 septembre 2015. (Photo: Autorisation)
Alexander Levlovitz, le conducteur qui est mort quand il a perdu le contrôle de sa voiture après que des terroristes aient jeté des pierres sur son véhicule à Jérusalem. Levlovitz est mort tôt lundi matin, le premier jour de Rosh Hashana, le Nouvel An juif, le 14 septembre 2015. (Photo: Autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...