Pfizer teste un vaccin pour les enfants de moins de 12 ans
Rechercher

Pfizer teste un vaccin pour les enfants de moins de 12 ans

Pour la phase initiale, 144 enfants âgés de 6 mois à 11 ans recevront le vaccin ; le porte-parole de la société pharmaceutique espère des résultats concluants plus tard cette année

Illustration : Un assistant médical prépare une dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans un centre de vaccination de l'Université du Nevada, Las Vegas, le 22 janvier 2021. (AP Photo / John Locher, File)
Illustration : Un assistant médical prépare une dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans un centre de vaccination de l'Université du Nevada, Las Vegas, le 22 janvier 2021. (AP Photo / John Locher, File)

Le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé jeudi avoir commencé à tester le vaccin COVID-19, développé avec son partenaire allemand BioNTech, sur des enfants de moins de 12 ans.

Les premiers volontaires ont reçu la première injection mercredi, selon un porte-parole de Pfizer ; les compagnies espèrent obtenir des résultats plus tard cette année.

La phase initiale de cette étude comprend 144 participants âgés de 6 mois à 11 ans. Les deux doses administrées qui constituent le vaccin sont de tailles différentes selon l’âge des enfants. Cette étude devrait par la suite être étendue à 4 500 enfants.

« Nous sommes fiers de lancer cette étude indispensable pour les enfants et les familles qui attendent avec impatience la possibilité d’un vaccin », a écrit Albert Bourla, PDG de Pfizer, sur Twitter. « Nous devons continuer à recueillir des preuves sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID-19 pour les populations, y compris les enfants. »

Le lancement des essais intervient après que Moderna a commencé une étude similaire la semaine dernière.

Des flacons du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (AP Photo / Ariel Schalit)

Le vaccin Pfizer est actuellement approuvé pour une utilisation chez les personnes âgées de 16 ans et plus. Celui de Moderna est autorisé pour toute personne âgée de plus de 18 ans.

Pfizer a également récemment recruté des enfants entre 12 et 15 ans pour des essais cliniques et espère obtenir des résultats dans quelques mois pour cette tranche d’âge. Selon les résultats, le fabricant de médicaments devrait être en mesure de demander à la Food and Drug Administration américaine une autorisation d’urgence pour ce groupe au cours du premier semestre 2021.

Plus tôt ce mois-ci, un haut responsable de la santé israélien a déclaré qu’aucun effet secondaire significatif n’avait été observé chez 600 enfants âgés de 12 à 16 ans et considérés comme faisant partie des groupes à risque qui ont reçu le vaccin Pfizer-BioNTech.

Le ministère de la Santé a recommandé de vacciner certains adolescents entre 12 et 15 ans contre le COVID-19, s’ils souffrent de conditions sous-jacentes spécifiques de comorbidité qui les mettent en danger.

La contagion de l’infection chez les enfants et la réouverture des écoles ont été au centre des préoccupations lors de la troisième vague d’épidémie de virus en Israël. Les enfants représentaient une proportion des infections plus grande qu’au début de la pandémie, peut-être en raison des nouvelles variantes du virus et du pourcentage important d’adultes vaccinés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...