Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

« Pillages et contrebande » empêchent la distribution d’aide à Gaza – UNRWA

"Pour plus de deux millions de Gazaouis, c’est un enfer. Un cauchemar dont ils ne peuvent se réveiller", a estimé le chef de l’agence de l'ONU

Illustration - Le siège endommagé de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), dans la ville de Gaza, le 15 février 2024. (Crédit : AFP)
Illustration - Le siège endommagé de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), dans la ville de Gaza, le 15 février 2024. (Crédit : AFP)

Les pillages et la contrebande « sont généralisés » dans la bande de Gaza et « empêchent » la livraison de l’aide humanitaire, a dénoncé lundi le chef de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

« L’effondrement de l’ordre civil donne lieu à des pillages et à une contrebande généralisés qui entravent l’acheminement de l’aide humanitaire [dont la population] a désespérément besoin », a dit Philippe Lazzarini lors d’une réunion à Genève de la Commission de conseil chargée de superviser la conduite de l’agence onusienne.

« Au cours des neuf derniers mois, nous avons été témoins d’un échec sans précédent de l’humanité sur un territoire marqué par des décennies de violence », a souligné le responsable de l’UNRWA, selon une copie de ses remarques.

« Les Palestiniens et les Israéliens ont subi de terribles pertes et ont énormément souffert […] Gaza a été décimée. Pour plus de deux millions de Gazaouis, c’est un enfer. Un cauchemar dont ils ne peuvent se réveiller », a insisté le chef de l’UNRWA.

En raison des difficultés de faire rentrer de l’aide dans l’enclave – seul le point de passage de Kerem Shalom entre Israël et Gaza est actuellement ouvert –, « la faim est à un niveau catastrophique », selon l’UNRWA. « Des enfants meurent de malnutrition et de déshydratation, tandis que de la nourriture et de l’eau potable attendent dans les camions » à la frontière avec Israël ou l’Égypte, en attendant la réouverture éventuelle du passage de Rafah, fermé depuis début mai.

Des camions égyptiens transportant de l’aide humanitaire à destination de la bande de Gaza attendant près du poste-frontière de Rafah, du côté égyptien, le 26 mai 2024. (Crédit : AFP)

L’UNRWA a été violemment prise à partie par Israël qui l’accuse de collusion avec le Hamas, ce que l’agence réfute avec véhémence, en dépit des preuves fournies par Israël. Ces accusations ont incité certains pays à bloquer les fonds destinés à l’agence, même si un certain nombre les a, en partie, rétablis. Les États-Unis, de loin le principal contributeur, gèle toujours les fonds destinés à l’agence.

Au-delà de Gaza, Lazzarini a parlé aussi de la « tragédie » qui se déroule en Cisjordanie.

« Plus de 500 Palestiniens y ont été tués depuis octobre. Les attaques quotidiennes des colons [résidents d’implantations] israéliens, les incursions militaires et la destruction de maisons et d’infrastructures critiques font partie d’un système de ségrégation et d’oppression bien huilé », a dénoncé le responsable, qui a également constaté une intensification des tensions à la frontière israélo-libanaise, qui « menacent de se métamorphoser en véritable guerre ».

Les réfugiés palestiniens essaimés ailleurs dans la région « sont les témoins de la plus grande catastrophe depuis la Nakba », a affirmé Lazzarini. La « Nakba » ou « catastrophe » est le terme en arabe désignant le déplacement des Arabes lors de la création de l’État d’Israël et de la Guerre d’Indépendance en 1948.

La guerre a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 251 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle. Sur 251 personnes enlevées, 116 sont toujours retenues en otages à Gaza, dont 41 sont mortes, selon l’armée israélienne.

En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire menée contre des Juifs depuis la Shoah, Israël a juré d’anéantir le Hamas – qu’il considère comme un groupe terroriste de même que les États-Unis et l’Union européenne – et de mettre fin à son règne de seize ans, et a lancé une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza, qui a commencé le 27 octobre.

Plus de 37 600 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir tué 15 000 terroristes au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.