Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Pitango va investir 175 M de $ dans des start-ups israéliennes de medtech

La société lance un 2e fonds pour aider des start-ups créées localement dans les domaines de la santé numérique, des dispositifs médicaux, du diagnostic et des sciences de la vie

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

L'équipe du fonds de capital-risque de Pitango pour les technologies de la santé, de gauche à droite : Jonathan Glazer, Ittai Harel, Hila Karah et Joel Schoppig. (Crédit : Yoram Reshef)
L'équipe du fonds de capital-risque de Pitango pour les technologies de la santé, de gauche à droite : Jonathan Glazer, Ittai Harel, Hila Karah et Joel Schoppig. (Crédit : Yoram Reshef)

La société israélienne de capital-risque Pitango a annoncé mercredi avoir levé 175 millions de dollars de fonds frais pour investir dans des start-ups spécialisées dans les technologies de la santé – ou medtech.

Ces 175 millions de dollars constituent le deuxième fonds dédié à la santé de la société, après avoir recueilli 150 millions de dollars lors de son premier tour de table en 2019.

Au cours des trois prochaines années, le fonds prévoit d’investir dans une quinzaine de start-ups en phase de démarrage ou de commercialisation fondées par des entrepreneurs israéliens qui exploitent la science des données, l’intelligence artificielle (IA), les dispositifs médicaux et la biologie pour développer des technologies liées aux soins de santé.

Avec le deuxième fonds, Pitango cherche à soutenir des start-ups axées sur la santé numérique, les dispositifs médicaux, la médecine personnalisée, la biotechnologie et les diagnostics, les sciences de la vie, ainsi que les logiciels et l’infrastructure de données. Le montant de l’investissement initial variera entre 2 et 7 millions de dollars selon le stade de la start-up, et pourra atteindre entre 8 et 15 millions de dollars à des stades plus avancés.

Pitango considère que les entrepreneurs israéliens créent des start-ups qui sont le fer de lance de la transition numérique sur le marché mondial des soins de santé, qui représente 9 000 milliards de dollars. Les bénéficiaires des premiers investissements du deuxième fonds comprennent QuantHealth.ai, une start-up israélienne qui aide virtuellement les entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques à exécuter des milliers d’essais cliniques de médicaments en quelques minutes ; et Nevia Bio, une start-up femtech, qui développe une plateforme de biomarqueurs basée sur l’IA pour la détection précoce des maladies féminines.

« Malgré les défis macro-économiques mondiaux et locaux, le secteur de la santé continue de faire preuve de résilience et de croissance », a déclaré Ittaï Harel, directeur-associé chez Pitango HealthTech. « De récents événements tels que la pandémie, la décentralisation des soins de santé et les soins fondés sur la valeur ont entraîné une ouverture sans précédent à l’adoption de nouvelles technologies. »

Harel a noté que Pitango estime que « les innovations les plus prometteuses en matière de soins de santé se produisent à la croisée des sciences de la vie et des technologies médicales avec la science des données et l’IA, associées à des services innovants ».

Illustration : Technologie médicale et concept de santé numérique. (Crédit : metamorworks via iStock pour Getty Images)

« Cette révolution n’en est qu’à ses débuts et doit encore s’accélérer », a-t-il ajouté.

En 2022, alors que les fonds investis dans les entreprises technologiques israéliennes ont rapidement ralenti en raison de la hausse des taux d’intérêt et de la chute des marchés boursiers mondiaux, les investissements dans les start-ups locales axées sur la santé se sont avérés plus résistants, selon un rapport de l’IVC Research Center, qui suit le secteur, et d’aMoon, une société de capital-risque spécialisée dans la medtech et les sciences de la vie.

Les start-ups israéliennes des technologies de la santé ou des sciences de la vie ont attiré 2,8 milliards de dollars d’investissements en 2022, soit une baisse de 13 % par rapport aux 3,2 milliards de dollars levés en 2021 et aux 2,7 milliards de dollars enregistrés en 2020, selon les données. Les start-ups de la santé numérique et de la biotechnologie ont collectivement obtenu plus de 2 milliards de dollars, soit 78 % du total des capitaux levés.

Le portefeuille de fonds de Pitango pour la medtech comprend la start-up d’analyse médicale par IA Clew, la start-up de découverte de médicaments par IA Protai, la start-up d’appareils médicaux Vertos et la start-up d’équipements médicaux Visby Medical. Le fonds de technologie de la santé de Pitango est géré par Harel et Hila Karah, tous deux associés gérants de Pitango, le Dr. Jonathan Glazer, Joel Schoppig et le Dr. Seth Rudnick.

Pitango, co-fondée en 1993 par Chemi Peres, le fils de feu le président Shimon Peres, et Rami Kalish, gère plus de 3 milliards de dollars d’actifs. Par l’intermédiaire du fonds pour la medtech, des fonds de Pitango pour les technologies en phase de démarrage et des fonds pour les technologies de croissance, la société de capital-risque a investi dans plus de 250 entreprises et a vu plus de 85 d’entre elles devenir des sociétés cotées en bourse ou être rachetées par des acteurs stratégiques.

« Au cours des trois dernières décennies, nous avons eu l’occasion d’investir dans plus de 50 entreprises du secteur de la santé et de voir 15 d’entre elles sortir avec succès et de nombreuses autres suivre une trajectoire de croissance forte », a déclaré Kalish. « Cela nous donne la confiance nécessaire pour doubler notre investissement avec un deuxième fonds dédié à la santé. »

L’industrie de la medtech est généralement divisée en quatre sous-secteurs principaux : la santé numérique, les dispositifs médicaux, la biotechnologie et la thérapeutique pharmaceutique. Le sous-secteur des technologies de la santé représente 20 % de l’écosystème technologique israélien, employant plus de 63 000 personnes dans 1 810 entreprises actives dans le domaine des sciences de la vie en 2022 – légèrement en hausse par rapport aux 1 779 start-ups de la medtech enregistrées en 2021. Environ la moitié des entreprises de l’écosystème des sciences de la vie étaient des start-ups de santé numérique et de biotechnologie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.