Plages et magasins bondés en pleine pandémie; colère des autorités israéliennes
Rechercher

Plages et magasins bondés en pleine pandémie; colère des autorités israéliennes

"Restez chez vous", "nous n'avons plus qu'une étroite fenêtre pour contenir le virus", "restez loin des grands-parents, vous êtes des bombes à retardement", plaident les autorités

En pleine pandémie de coronavirus, les Israéliens envahissent les plages de Tel Aviv, le 17 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)
En pleine pandémie de coronavirus, les Israéliens envahissent les plages de Tel Aviv, le 17 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

Les autorités sanitaires israéliennes ont mis en garde les Israéliens qui ne prennent pas suffisamment la pandémie de coronavirus au sérieux, affirmant qu’Israël pourrait perdre le contrôle de la propagation du virus.

« Si nous interagissons avec d’autres personnes, nous répandrons le virus. Nous avons une petite fenêtre [pour arrêter la propagation du virus]… Mais elle peut se refermer en deux ou trois jours », a déclaré Moshe Bar Siman-Tov, le directeur-général du ministère de la Santé dans une interview accordée lundi soir à la Douzième chaîne.

« Restez chez vous ; réduisez le contact avec l’environnement », a-t-il continué.

« N’allez pas à la plage – nous aurons fait du tort à l’économie [en fermant les lieux de travail] et n’aurons pas stoppé la propagation du virus. »

En dépit de ces avertissements alarmistes et la rapide propagation du virus en Israël, les médias ont montré dimanche comment des foules d’Israéliens font fi des interdictions de rassemblement de 10 personnes et ne tiennent pas compte des recommandations de distanciation physique, préconisant 2 mètres entre chaque personne.

Des nouvelles recrues et leurs familles agglutinées devant une centre d’enrôlement près de Tel Aviv, le 17 marrs 2020. (Capture d’écran Ynet)

Les chaînes télévisées montrent des gens aller à la plage, des foules envahir les supermarchés. Le site Ynet a montré des images et des vidéos de nouvelles recrues et de leurs familles agglutinées devant un centre d’enrôlement près de Tel Aviv mardi. L’armée a interdit l’entrée en famille, conformément aux restrictions du ministère de la Santé.

Itamar Grotto, l’adjoint de Bar Siman-Tov, a appelé les citoyens israéliens à ne quitter leur maison qu’en cas d’extrême nécessité.

« Les gens n’ont pas intégré la gravité de la situation », a déclaré Grotto au site Ynet. « Les gens se comportent comme s’ils étaient en vacances… restez simplement chez vous », a-t-il dit.

A LIRE – Rivlin : « les restrictions ne sont pas synonymes de vacances ! »

Grotto a répété que le ministère souhaitait un confinement quasi-total, mais le Trésor a objecté, en raison des retombées financières.

« Il y a un véritable débat. Je pense que nous devons être plus stricts », a dit Grotto. « En ce qui concerne le secteur public, la plupart de nos directives ont été acceptées, à savoir que seuls les employés essentiels doivent se présenter au travail. Mais en ce qui concerne le secteur privé, nous n’en sommes pas encore là. Trop de gens quittent leur domicile ».

En pleine pandémie de coronavirus, les Israéliens envahissent les plages de Tel Aviv, le 17 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

De son côté, le ministre de la Défense Naftali Bennett a déclaré depuis Tel Aviv, où l’hôtel Dan a été mobilisé pour être transformé en centre d’isolement pour les patients du coronavirus présentant des symptômes légers, que chacun devait se plier aux directives et rester à distance des personnes âgées.

« La mortalité chez les jeunes est très basse, mais un grand-parent sur cinq enlacé par ses enfants – qui est, sans le savoir, porteur du virus – mourra », a dit Bennett.

« Faites des vidéos et envoyez-les aux grands-parents, mais n’allez pas les voir. Vous êtes une bombe à retardement », a-t-il ajouté.

Le président Reuven Rivlin a également mis en garde les Israéliens.

« Chers concitoyens, les restrictions ne sont pas synonymes de vacances ! Je demande à chacun de vous de prendre grand soin de vous ! », a déclaré le président Reuven Rivlin.

« Je sais bien que rester cloîtré chez soi n’est pas chose facile. Je comprends que les enfants ont besoin d’espaces ouverts et que vous parents, avez aussi besoin de respirer. Mais néanmoins, nous ne devons pas transformer ces jours en jours de loisirs. J’entends que nos plages sont pleines et nos chemins de randonnées grouillent de monde. Le danger est réel ! Permettez-moi de vous demander une fois de plus de suivre les instructions concernant la distanciation sociale, et de vous abstenir de vous rassembler. Il y a un véritable danger. »

« Chers amis, en ces temps difficiles, quand l’excitation des préparatifs de Pessah laisse place à la peur et à l’anxiété, je vous adresse mes meilleurs voeux et prières pour le bien-être et la santé de tous les Israéliens. Si nous nous conformons aux inscriptions, elles garantiront notre sécurité. Patience et respirations profondes – c’est notre état d’esprit, maintenons-le et il nous permettra de rester forts », a ajouté Rivlin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...