Plus de 2 300 personnes soignées par Magen David Adom durant Yom Kippour
Rechercher

Plus de 2 300 personnes soignées par Magen David Adom durant Yom Kippour

Les équipes de secouristes étaient en alerte maximale pour prendre soin de ceux qui jeûnaient et des victimes d’accidents de vélo

Des enfants font du vélo dans les rues vides de voiture de Jérusalem pendant Yom Kippour, le 12 octobre 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash 90)
Des enfants font du vélo dans les rues vides de voiture de Jérusalem pendant Yom Kippour, le 12 octobre 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash 90)

Les secouristes de Magen David Adom (MDA) ont eu du pain sur la planche pendant Yom Kippour, et ont soigné 2 326 personnes pendant la Journée du Grand Pardon.

Comme tous les ans, les cyclistes israéliens ont tiré parti des routes vides, remplissant les rues en nombre pendant cette journée. Mais comme tous les ans, il y a eu des blessés, et MDA a soigné 220 personnes pour des accidents de vélo.

249 autres personnes ont été soignées pour des malaises et des évanouissements à cause du jeûne, qui interdit notamment de boire de l’eau. Onze personnes ont dû être réanimées.

Trois personnes ont été tuées et deux blessées dans un accident de la route près de Dimona. Vingt autres ont été blessées dans des accidents de la route, et 20 dans des accidents violents.

Les secouristes ont également pris soin de 136 femmes en travail et les ont emmenées à l’hôpital.

MDA avait déployé des centaines de secouristes, ambulances et volontaires supplémentaires dans tout le pays pour anticiper l’afflux de situations d’urgence.

« Des milliers de personnes souffrent pendant le jeûne de déshydratation, d’évanouissement et [sont victimes] d’accident de la route », avait déclaré avant le début du jeûne Eli Bin, directeur de MDA. Il avait annoncé avoir placé l’organisation à son niveau d’alerte maximal.

Presque tous les services publics sont fermés en Israël pendant le jeûne de 25 heures, et la plupart des routes sont désertes. Cependant, ces dernières années, des juifs ultra-orthodoxes avaient jeté des pierres sur les voitures qui roulaient pendant Yom Kippour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...