Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Plusieurs soldats israéliens morts à Gaza ont été tués par des tirs amis

L'armée a indiqué qu'un laboratoire de fabrication de roquettes avait été découvert, ainsi que des armes et des tunnels, à l'intérieur d'une mosquée dans le quartier Zeitoun de Gaza City, où les combats sont intenses

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les troupes de la 36e Division dans le quartier Zeitoun de la ville de Gaza, sur une image publiée le 20 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de la 36e Division dans le quartier Zeitoun de la ville de Gaza, sur une image publiée le 20 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a été témoin d’un certain nombre d’incidents de « tirs amis » lors des combats intenses dans la bande de Gaza, certains d’entre eux ayant eu des conséquences meurtrières, a-t-il été confié au Times of Israel, alors que les troupes se sont engagées dans des combats féroces dans le cadre de la campagne militaire qui a actuellement lieu au sein de la bande de Gaza.

Il y a aujourd’hui des milliers de forces d’infanterie, de chars et autres soldats à Gaza alors que l’incursion terrestre contre le Hamas bat son plein dans les quartiers denses de Gaza City.

Tsahal a indiqué procéder à des évaluations constantes des combats en cours – examinant notamment avec le plus grand soin ces cas de « tirs amis » – ajoutant qu’elle mettait rapidement en œuvre les leçons apprises.

Soixante-huit soldats ont perdu la vie à Gaza depuis le début de l’offensive terrestre, le 27 octobre, qui a suivi trois semaines de bombardements aériens dans le sillage de l’assaut meurtrier perpétré par le Hamas, le 7 octobre, quand des terroristes avaient franchi la frontière et assassiné environ 1200 personnes – des civils en majorité – et enlevé au moins 240 personnes qui sont depuis retenues en otage au sein de l’enclave côtière.

L’État juif avait déclaré la guerre au Hamas en réponse, lançant une offensive qui vise à la fois à renverser le groupe terroriste au pouvoir et à obtenir la libération des otages. L’incursion au sol s’est concentrée sur le nord de Gaza mais elle devrait s’élargir vers le sud au cours des prochaines phases du conflit.

Les soldats sont entrés, ce week-end, dans le quartier Zeitoun de Gaza City et dans la ville de Jabaliya, deux bastions du Hamas.

L’armée a indiqué lundi que les soldats israéliens de la 188e Brigade des blindés avaient trouvé un laboratoire de fabrication de roquettes, des armes et l’entrée d’un tunnel à l’intérieur d’une mosquée dans le quartier Zeitoun. Ils ont aussi découvert des explosifs et un drone.

Des armes trouvées dans une mosquée du quartier Zeitoun de la ville de Gaza par les troupes de Tsahal, sur une image publiée le 20 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Je veux que vous compreniez : une mosquée, dans la région de Zeitoun, était utilisée comme laboratoire pour fabriquer des armes », a déclaré le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de Tsahal, lors d’une conférence de presse organisée dans la soirée.

« Les troupes entrent dans la mosquée, elles effectuent des scans et elles s’assurent qu’il n’y a pas de pièges. Les soldats fouillent la mosquée et ils trouvent une ouverture de tunnel… et un escalier », a-t-il dit.

Hagari a affirmé que les troupes avaient découvert « un atelier de fabrication de roquettes » au sous-sol.

« Des terroristes fabriquent des roquettes dans une mosquée, utilisant l’islam et les symboles de l’islam pour créer la terreur », s’est-il exclamé.

Hagari a affirmé que Tsahal continuerait à dénoncer l’utilisation de sites civils à des fins terroristes par le Hamas.

Une ouverture de tunnel à l’intérieur d’une mosquée du quartier Zeitoun de la ville de Gaza, localisée par les troupes de Tsahal, sur une image publiée le 20 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a aussi donné le détail des opérations de la 36e Division dans la bande de Gaza au cours des derniers jours – dont les membres se sont battus contre des centaines de terroristes du Hamas, trouvant des armes et des infrastructures terroristes sur des sites civils.

Selon l’armée, les forces d’infanterie, les tanks et les forces du génie de la 36e Division œuvrent à vaincre le Bataillon Zeitoun du Hamas qui opère dans le quartier éponyme.

Ces raids à Zeitoun ont été effectués après que la 36e Division a pris le contrôle du camp de Shati et du quartier de Sabra, à Gaza City.

Tsahal estime que ce sont des centaines de membres des groupes terroristes qui ont été tués à Zeitoun jusqu’à présent. Il y a des combats intenses, le Hamas menant ses opérations par le biais de cellules constituées de cinq à dix hommes armés dans le secteur, selon les évaluations qui ont été faites par les militaires.

L’armée pense que la bataille continuera encore au moins 72 heures dans ce quartier. Quand elle sera terminée, les militaires œuvreront à démolir toutes les infrastructures terroristes installées dans la zone.

Dans un communiqué, Tsahal a annoncé que les troupes, avec à leur tête la Brigade d’infanterie Golani, ont procédé à des échanges de coups de feu avec le Hamas à Zeitoun. Les hommes armés se cachaient notamment dans des habitations résidentielles, dans des hôpitaux, dans des écoles et autres sites civils.

Le commandant de la 36e Division, le général de brigade Dado Bar Kalifa, a expliqué que ses soldats « ont rencontré en permanence un ennemi qui se cache derrière les enfants et derrière les femmes, et derrière des infrastructures civiles sensibles ».

« Ils ont fait face à de nombreuses dizaines de terroristes depuis le début des combats dans le quartier, menant des combats rapprochés et, jusqu’à présent, ils ont tué un grand nombre d’entre eux », a-t-il ajouté.

Il a ajouté que les militaires de la 188e Brigade de blindés avaient capturé un certain nombre de sites du Hamas à Zeitoun et notamment les bureaux du chef de la Brigade du groupe terroriste à Gaza City.

« Les forces ont ratissé la zone, ils ont localisé de nombreux armements et à la fin de leurs recherches, ils ont démoli les bureaux du commandant de Brigade », a noté l’armée.

Les forces de la Brigade Bislamach (l’École des métiers du corps d’infanterie et des commandants d’escouades de Tsahal) ont localisé et détruit un complexe du Jihad islamique à Zeitoun, où un certain nombre de roquettes lourdes et à longue portée ont été trouvées.

Les troupes de la 36e Division ont également mené plusieurs frappes aériennes à Zeitoun contre des membres du Hamas.

Combats à proximité de l’hôpital indonésien

Des batailles acharnées ont par ailleurs continué dans plusieurs hôpitaux de Gaza où, selon Israël, le Hamas a implanté ses infrastructures terroristes.

Israël déclare depuis longtemps que le Hamas utilise les établissements hospitaliers de la bande de Gaza comme base pour ses activités terroristes. Depuis le début de la guerre en cours – Israël a juré d’éliminer le Hamas – les États-Unis ont soutenu ces accusations, avançant des éléments de preuve indépendants.

A Jabaliya, le ministère de la Santé placé sous le contrôle du Hamas a annoncé l’évacuation de 200 patients de l’hôpital indonésien, une évacuation réalisée avec l’aide de la Croix Rouge, après avoir affirmé que 12 personnes y avaient été tuées lors d’une frappe israélienne nocturne. Une accusation démentie par Israël qui a fait savoir que ses troupes avaient riposté à des terroristes qui avaient ouvert leur feu dans leur direction depuis l’intérieur du complexe, qui s’étend sur 1,4 hectare.

Le porte-parole du ministère, Ashraf al-Qudra, a dit à l’AFP que 200 personnes avaient été évacuées de l’hôpital indonésien et qu’elles avaient été emmenées, en bus, à l’hôpital Nasser, dans la ville de Khan Younès, au sud de la bande – où un journaliste de l’AFP a vu deux autobus qui arrivaient en compagnie de la Croix Rouge.

Cette image satellite diffusée par Maxar Technologies le 12 novembre 2023 montre les dégâts autour de l’hôpital indonésien de Beit Lahia, dans la bande de Gaza. (Crédit : Image satellite ©2023 Maxar Technologies/AFP)

Au début du mois, l’armée israélienne avait annoncé avoir en sa possession des documents montrant la présence d’un réseau de tunnels souterrains creusés sous l’hôpital indonésien ainsi que des images aériennes montrant des lanceurs de roquette installés à quelques dizaines de mètres de l’établissement.

Tsahal a aussi continué ses opérations, lundi, à l’intérieur de l’hôpital Shifa, le plus grand de l’enclave côtière, où les soldats ont révélé l’existence de caches d’armes et de tunnels à l’aide de vidéos tournées à l’intérieur de l’hôpital. Ils ont aussi pu démontrer que certains otages avaient transité via l’établissement.

Les responsables israéliens souhaitent montrer le maximum de preuves attestant du fait que le Hamas exploite l’hôpital Shifa à des fins terroristes pour soutenir devant le monde son affirmation – celle que le groupe terroriste n’hésite pas à utiliser des civils et leurs infrastructures pour se cacher, ancrant ainsi le soutien en faveur de l’offensive en cours à l’étranger.

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas a fait savoir que plus de 13 000 personnes avaient perdu la vie à Gaza depuis le début de la guerre, dont au moins 3500 femmes et 5500 enfants – des chiffres qui ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante et qui ne font pas la différence entre les civils et les membres du groupe terroriste, et qui comptent aussi les victimes des roquettes défaillantes qui, lancées vers le territoire israélien, sont retombées dans la bande.

L’équipe du Times of Israel et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.