Rechercher

Poliomyélite à Jérusalem: Israël de nouveau sur la liste de l’OMS des « pays touchés »

Avec six cas confirmés et deux cas suspects, les autorités sanitaires intensifient la campagne de vaccination dans la crainte d’une épidémie plus forte

Illustration : Une enfant reçoit un vaccin oral contre la poliomyélite, le 18 août 2013. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Une enfant reçoit un vaccin oral contre la poliomyélite, le 18 août 2013. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une épidémie de poliomyélite centrée sur Jérusalem a signé le retour d’Israël sur la liste des « pays touchés » de l’Organisation mondiale de la santé.

Aux côtés de 28 autres pays, Israël figure désormais sur la liste des pays touchés par des flambées épidémiques de poliomyélite, après en avoir été déclaré exempt en 1988.

Cette liste est établie dans le cadre de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite de l’OMS.

Des pays tels que l’Égypte, l’Iran, l’Éthiopie et l’Ukraine figurent également sur la liste des pays touchés par l’épidémie et correspondent à des endroits où le virus avait été éradiqué mais a refait surface. En revanche, des pays comme l’Afghanistan ou le Pakistan sont toujours considérés comme des pays endémiques.

Le mois dernier, le premier cas de poliomyélite en plus de 30 ans a été confirmé à Jérusalem, suscitant de profondes inquiétudes et une nouvelle campagne de vaccination.

Selon les dernières données disponibles du ministère de la Santé, publiées la semaine dernière, il y aurait eu six cas confirmés de poliomyélite, tous chez des patients non vaccinés. En outre, il existe une forte probabilité d’un autre cas chez un enfant non vacciné et d’un huitième cas potentiel faisant l’objet d’une enquête.

Des traces de la maladie ont également été trouvées dans le système d’égouts de Jérusalem, Beit Shemesh, Tibériade et Modiin Illit.

Au cours du mois dernier, plus de 18 000 enfants dans la région de Jérusalem ont reçu une dose de vaccin contre la poliomyélite, dans le cadre des actions mises en œuvre par le ministère pour atteindre ceux qui n’étaient pas – ou partiellement – vaccinés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...