Israël en guerre - Jour 227

Rechercher
Les otages du 7 octobre

LIBÉRÉE : Liat Beinin Atzili, israélo-américaine ; son mari Aviv tué le 7 octobre

Aviv a repoussé les terroristes tandis que Liat, née aux États-Unis, se cachait dans leur mamad, au kibboutz Nir Oz

Aviv et Liat Betzili, disparus du kibboutz Nir Oz depuis le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Aviv et Liat Betzili, disparus du kibboutz Nir Oz depuis le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Liat Beinin Atzili a été libérée le 29 novembre dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu temporaire négocié par le Qatar et les États-Unis entre le Hamas et Israël. Son mari Aviv a été tué le 7 octobre. Voici l’histoire de sa capture.

Liat Beinin Atzili, guide touristique à Yad Vashem, et son mari Aviv Atzili, tous deux âgés de 49 ans, ont disparu de leur ville natale, le kibboutz Nir Oz, depuis le 7 octobre.

Aviv a quitté la maison au petit matin pour faire partie de l’équipe d’intervention de sécurité après l’entrée des terroristes palestiniens du Hamas dans le kibboutz. Liat s’est réfugiée dans le mamad – pièce sécurisée – d’où elle a parlé avec ses parents et ses amis au téléphone. La dernière fois qu’elle a donné de ses nouvelles, c’était à 11h30, lorsqu’elle a appelé un ami proche qui vit au kibboutz Shomrat.

Le téléphone de Liat a été géolocalisé à Gaza dimanche, et ses amis ont déclaré que la maison des Atzili avait été brûlée, mais qu’il n’y avait pas de sang ni de signes de lutte.

Aviv, qui gère le garage des machines agricoles du kibboutz, est également un artiste qui dessine et travaille le métal.

La mère d’Aviv, Telma Atzili, 78 ans, vivait également à Nir Oz et a déclaré à At Magazine qu’elle s’était cachée pendant dix heures dans l’espace étroit entre le lit et le mur du mamad, échappant ainsi aux terroristes du Hamas qui sévissaient dans le kibboutz.

Elle vit aujourd’hui à Eilat avec ses trois petits-enfants, les enfants d’Aviv et de Liat, âgés de 22, 20 et 18 ans. Telma raconte que lorsqu’elle a réalisé que les terroristes du Hamas attaquaient le kibboutz, elle est passée du pyjama aux vêtements, pensant que s’ils l’enlevaient et l’emmenaient à Gaza, elle préférerait être habillée plutôt qu’en pyjama.

« Les terroristes se déplaçaient à vélo comme s’il s’agissait d’un country club », a-t-elle raconté.

Liat a été libérée le 29 octobre. Le lendemain, la mort d’Aviv a été annoncée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.