Rechercher

Première visite officielle d’un ministre de la Défense israélien à Bahreïn

Benny Gantz devrait visiter la 5e flotte de la marine américaine, qui est basée dans la nation insulaire du golfe Persique, et rencontrer son commandant Brad Cooper

Le ministre de la Défense Benny Gantz aux côtés de son homologue bahreïni, Abdulla ben Hasan Al Nuaimi, après avoir atterri à Manama le 2 février 2022. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Le ministre de la Défense Benny Gantz aux côtés de son homologue bahreïni, Abdulla ben Hasan Al Nuaimi, après avoir atterri à Manama le 2 février 2022. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Le ministre de la Défense israélien Benny Gantz a atterri mercredi à Manama pour une première visite officielle à Bahreïn, pays arabe du Golfe qui a normalisé ses relations avec Israël en septembre 2020, selon un communiqué de son bureau.

« Le ministre de la Défense Benny Gantz a atterri cet après-midi à Manama pour une visite officielle dans le royaume. Une cérémonie d’accueil s’est tenue à l’aéroport international de Bahreïn durant laquelle le ministre a été salué par son homologue bahreïni Abdallah ben Hassan Al-Nouaimi », affirme ce communiqué.

Le ministère de la Défense a précisé que ce vol était le premier d’un avion de l’armée israélienne à atterrir à Bahreïn.

Pour des raisons de sécurité, le voyage historique de Gantz a été maintenu secret jusqu’à son atterrissage à Manama, et les détails de son emploi du temps n’ont pas pour le moment été autorisés à être publiés.

Gantz devrait passer un peu plus de 24 heures dans le pays du golfe Persique, pour rencontrer de hauts responsables bahreïnis, dont le roi Hamad ben Isa Al Khalifa, le prince héritier et Premier ministre Salman ben Hamad Al Khalifa, et le ministre de la Défense Abdullah Bin Hassan Al Noaimi, avant de retourner en Israël tard jeudi soir.

Au cours de sa visite, Gantz signera des accords sécuritaires avec Al Noaimi, dont les détails étaient encore en discussion avant le voyage.

En outre, le ministre de la Défense devrait visiter la 5e flotte de la marine américaine, qui est basée dans la nation insulaire du golfe Persique, et rencontrer son commandant Brad Cooper.

Symbole de ce déplacement non négligeable : l’avion transportant Gantz pour sa première visite officielle à Bahreïn était le même Boeing 707 utilisé par le président égyptien Anouar Sadate pour effectuer son voyage historique en Israël en 1977, lançant officiellement le processus de paix entre Jérusalem et Le Caire.

En 2005, l’avion avait été vendu par l’armée égyptienne à une compagnie aérienne civile, qui l’a vendu à l’armée de l’air israélienne en 2011. Celle-ci a transformé l’avion de passagers en ravitailleur, et il est toujours utilisé à ce jour.

Dans ce qui devient un événement de plus en plus courant, mais toujours sensible d’un point de vue diplomatique, Gantz s’est rendu au Bahreïn en traversant l’espace aérien saoudien.

Le directeur général du ministère de la Défense Amir Eshel, le chef de la marine israélienne David Salame et le chef de l’influent bureau politico-militaire du ministère, Zohar Palti font partie de la délégation.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et le ministre bahreïni Abdullatif al Zayani inaugurent l’ambassade israélienne à Manama, le 30 septembre 2021. (Crédit : Shlomi Amsallem/GPO)

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, avait inauguré en octobre la première ambassade d’Israël à Bahreïn, un an après la signature sous l’égide de Washington d’un accord de normalisation des relations entre les deux pays.

Le 15 septembre 2020, les Emirats arabes unis et Bahreïn étaient devenus les premiers pays du Golfe à normaliser leurs relations avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...