Près de 6 000 émissaires Habad du monde entier se réunissent à New York
Rechercher

Près de 6 000 émissaires Habad du monde entier se réunissent à New York

L'ambassadeur américain en Israël David Friedman est l'orateur principal de cette conférence annuelle réunissant des rabbins venus d'environ 100 pays

Des milliers de rabbins émissaires du mouvement Habad-Loubavitch prennent la pose pour leur "photo de classe" annuelle devant le siège du Habad à Crown Heights, Brooklyn, le 24 novembre 2019. (Crédit : Mendel Grossbaum / Chabad.org via JTA)
Des milliers de rabbins émissaires du mouvement Habad-Loubavitch prennent la pose pour leur "photo de classe" annuelle devant le siège du Habad à Crown Heights, Brooklyn, le 24 novembre 2019. (Crédit : Mendel Grossbaum / Chabad.org via JTA)

Près de 6 000 rabbins Habad et responsables laïcs participent à la Conférence internationale des émissaires Habad-Loubavitch organisée chaque année.

Les rabbins viennent d’environ 100 pays et des 50 États américains. Le tout dernier centre Habad a été établi à Kigali, au Rwanda, devenue ainsi la première synagogue d’un pays d’Afrique centrale.

Le banquet de la conférence organisé dimanche a rempli le New Jersey Convention Center. Le discours principal a été prononcé par l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman. Il a étudié aux côtés d’un rabbin Habad de Woodmere, New York, à Long Island, pendant plus de deux décennies.

Les quelque 5 800 émissaires, connus sous le mot yiddish shluchim, se sont rassemblés dimanche matin devant le siège du mouvement Habad au 770 Eastern Parkway du quartier de Crown Heights à Brooklyn pour la « photo de classe » annuelle.

Depuis la fusillade perpétré au centre Habad de Poway, en Californie, les rabbins doivent participer à des séminaires et des ateliers sur des sujets comme la lutte contre l’antisémitisme, le besoin urgent d’une éducation morale et le renforcement de la fierté d’être juif face à l’hostilité croissante.

Vendredi dernier, ils ont visité l’Ohel, le cimetière du dernier Rebbe loubavitch. Les milliers de représentants ont fait la queue pour déposer des messages manuscrits sur sa tombe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...