Procédure disciplinaire contre le chef du football palestinien à la FIFA
Rechercher

Procédure disciplinaire contre le chef du football palestinien à la FIFA

L'Association israélienne avait déposé une plainte contre Rajoub et la fédération palestinienne en raison de la conduite du responsable en amont du match contre l'Argentine

Jibril Rajoub, cadre du Fatah et président de la Fédération palestinienne de football à Ramallah, en Cisjordanie, le 12 octobre 2016. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Jibril Rajoub, cadre du Fatah et président de la Fédération palestinienne de football à Ramallah, en Cisjordanie, le 12 octobre 2016. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

La FIFA a décidé d’ouvrir mercredi une procédure disciplinaire contre le chef de l’Association palestinienne de football Jibril Rajoub pour incitations présumées avant le match amical qui devait se disputer entre l’Argentine et l’Etat juif, annulé au début du mois, a annoncé la fédération de football israélienne.

La FIFA a aussi rejeté une motion de Rajoub qui réclamait que l’organisation mondiale change ses règlements pour adopter un positionnement plus fort sur les droits de l’Homme.

« Le rituel se répète à chaque fois que Rajoub tente de diriger les décisions de la FIFA contre notre football et l’Etat d’Israël », a indiqué le responsable du football israélien Oferi Eini dans un communiqué.

« Grâce à un travail approprié et intelligent, nous parvenons à expliquer à nos amis de la FIFA ce qui se cache réellement derrière les propositions supposément innocentes de quelqu’un qui a franchi toutes les lignes rouges ».

« Le football israélien continuera à faire partie de la communauté internationale et l’Etat d’Israël continuera également à jouir de la grande sympathie de l’association mondiale du football », a ajouté Eini.

L’Association israélienne avait déposé une plainte, la semaine dernière, contre Rajoub et l’Association du football palestinienne en raison de la conduite du responsable en amont du match amical contre l’Argentine, qui avait compris des appels à brûler des posters et des maillots de la star Lionel Messi ainsi qu’une menace de déjouer la candidature de l’Argentine à l’accueil de la Coupe du monde en 2030.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...